RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Liège: les agresseurs de l'étudiant bastognard condamnés à 42 mois de prison avec sursis

La nuit du 7 au 8 septembre 2016 à Liège, vers 04h00, Mathis Pondant (18 ans) avait été agressé à deux reprises alors qu'il se trouvait au centre de Liège.
02 déc. 2021 à 08:411 min
Par Belga

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné mercredi cinq auteurs de l'agression de Mathis Pondant, un Bastognard âgé de 18 ans qui avait été tabassé à Liège en septembre 2016, à des peines de 42 mois de prison avec sursis. L'automobiliste qui avait roulé sur son corps après l'agression a été condamné à deux peines de travail et à une amende.

La nuit du 7 au 8 septembre 2016 à Liège, vers 04h00, Mathis Pondant (18 ans) avait été agressé à deux reprises alors qu'il se trouvait au centre de Liège. Le jeune homme avait d'abord été agressé par un groupe de quatre individus, puis, une heure plus tard, par le même groupe étendu à six personnes.

Gravement blessé, le jeune homme avait été laissé inconscient sur la route. Une première voiture l'avait évité mais une seconde l'avait écrasé. Quatre autres jeunes se trouvaient à bord de cette voiture qui avait pris la fuite. Le conducteur roulait sans permis et sous influence de l'alcool.

Cinq des six auteurs des deux agressions de Mathis Pondant ont été condamnés à des peines de 42 mois de prison avec sursis. Le sixième est décédé et l'action publique est éteinte contre lui. Le tribunal a retenu contre eux des préventions de tentative d'extorsion, de vol avec violence et de coups et blessures avec incapacité définitive. Les juges ont considéré que les faits, extrêmement graves, ont été commis lors d'une expédition punitive au caractère crapuleux. Les prévenus ont agi avec un esprit collectif et solidaire, avec lâcheté.

Le chauffeur de la voiture qui avait roulé sur le corps a été condamné pour coups et blessures involontaires et pour différentes fautes de conduite. Il a écopé de trois sanctions. Deux peines de travail de 150 et 70 heures ainsi qu'une amende de 25 euros. Deux déchéances du droit de conduire de 2 ans et 2 mois, avec sursis, ont été prononcées contre lui. Ses trois passagers ont été acquittés des faits de non-assistance à personne en danger.

Articles recommandés pour vous