Regions Liège

Liège : le Parquet réclame le renvoi de Fornieri, Di Giovanni et D’Onofrio devant le tribunal pour délit d’initiés

La chambre du conseil devra décider ou non du renvoi devant le tribunal correctionnel

© RTBF

Le fondateur de la société pharmaceutique Mithra, François Fornieri, l’homme d’affaires Lucien D’Onofrio et Samuel Di Giovanni, le fondateur de la société de gardiennage Protection Unit risquent un procès devant le tribunal correctionnel. Le parquet de Liège les suspecte de délit d’initié dans une affaire d’achat d’actions de Mithra.

L’affaire remonte à fin 2018. A l’époque, François Fornieri achète alors des parts de Protection Unit pour un montant de 890.000 euros. Peu après, le patron de cette société, qui est un de ses amis, achète des actions Mithra pour 810.000 euros. Tout cela quelques jours avant l’annonce par l’entreprise pharmaceutique du lancement d’un nouveau médicament, une information susceptible de faire bondir le cours de l’action.

Simple hasard de calendrier ? Un juge d’instruction n’y croit pas et après audition des 2 amis, il les inculpe de délit d’initié, de faux, usage de faux et de blanchiment d’argent.

Le dossier a progressé et selon les journaux La Meuse et l’Écho, le parquet de Liège vient de tracer son réquisitoire. Il abandonne les préventions de faux, usage de faux et de blanchiment. Par contre, le Parquet demande le renvoi de Fornieri, Di Giovanni et D’Onofrio devant le tribunal correctionnel pour délit d’initié. Une surprise pour Lucien D’Onofrio qui lui n’a été ni entendu par le juge d’instruction, ni inculpé mais qui a bien acheté des actions Mithra à cette époque douteuse.

Les intéressés nient farouchement toute transaction douteuse. Renvoi ou non devant le tribunal ? C’est à présent à la chambre du conseil de Liège de trancher.

Sur le même sujet

Le fondateur de Mithra François Fornieri quitte le conseil d'administration

Economie

Articles recommandés pour vous