RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Liège: le bourgmestre ne souhaite pas s'exprimer sur le cas de l'échevin condamné

Liège: le bourgmestre ne souhaite pas s'exprimer sur le cas de l'échevin condamné

Le cas de l'échevin Pierre Stassart, condamné en décembre dernier en première instance pour prise illégale d'intérêt, a à nouveau été évoqué au conseil communal de Liège lundi soir, le PTB n'admettant pas qu'il occupe toujours une fonction scabinale. Le bourgmestre, Willy Demeyer, a indiqué qu'il ne souhaitait pas s'exprimer aujourd'hui sur ce dossier.

Dans l'opposition, Sophie Lecron, cheffe de groupe du PTB, est revenue sur le conseil communal du 20 décembre au cours duquel il lui a été refusé d'interpeller la majorité PS-MR en séance publique au sujet de la condamnation de Pierre Stassart. Selon le PTB, l'intéressé n'avait plus sa place dans la majorité.

"Le code de la démocratie locale prévoit le huis clos quand il s'agit de questions de personnes et l'article 35 de notre règlement d'ordre intérieur précise ces conditions. En combinant les deux, l'interpellation était irrecevable", a précisé le bourgmestre, ajoutant que le président de la fédération wallonne des directeurs généraux communaux a estimé qu'aucune erreur n'avait été commise en renvoyant l'interpellation en huis clos, sachant que la vie privée de l'intéressé aurait inévitablement été évoquée.

"Je n'irai pas plus loin dans ce dossier aujourd'hui", a conclu Willy Demeyer.

À ce stade, Pierre Stassart est toujours membre du collège communal, après avoir été mis en retrait des instances de la Haute École de la ville de Liège et avoir vu ses compétences de l'instruction publique et de la petite enfance être transférées à l'échevin Jean-Pierre Hupkens. Le bourgmestre de Liège a réclamé sa démission mais ne l'a pas obtenue. Il a ensuite annoncé son intention de déposer une motion de méfiance. Ce qui n'est pas encore le cas à l'heure actuelle.

De son côté, Pierre Stassart a fait savoir son intention de faire rapport, ce 1er février, à l'assemblée générale des affiliés de la section de Liège du Parti socialiste, dont est issu son mandat d'échevin. Il a ajouté que c'est à l'issue de ce débat, et sur base de celui-ci, qu'il s'exprimera.

Le 14 décembre dernier, Pierre Stassart a été condamné par le tribunal correctionnel de Liège pour prise illégale d'intérêt au bénéfice de son ex-compagne, à une peine d'un an de prison avec sursis et à une amende de 16.000 euros avec sursis pour la moitié. La justice lui reproche d'avoir, en 2016, fait modifier les procédures lors de l'engagement de sa compagne de l'époque à la Haute École de la Ville de Liège.

Articles recommandés pour vous