RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Liège : l'arbre sous toutes ses facettes dans l'"Almanarbres"

Liège : l'arbre sous toutes ses facettes dans l'"Almanarbres"
23 nov. 2020 à 12:11 - mise à jour 23 nov. 2020 à 12:112 min
Par RTBF

Ancien journaliste et actuel porte-parole du CHU de Liège, Louis Maraite a repris la plume pour s’intéresser à l’histoire et à l’état de forme de nos arbres. Il vient de rédiger "l’Almanarbres", un almanach qui présente les arbres sous toutes leurs facettes.

Les arbres, il n’y a personne pour les défendre

Mais pourquoi les arbres ? Louis Maraite était l’invité de Liège-Matin ce lundi. Nous lui avons posé la question : "C’est lié au Coronavirus" explique-t-il. "Aussi bizarre que cela puisse paraître, le fait d’être confiné à la maison dans un rayon assez proche m’a fait redécouvrir ma province, ma ville, mon quartier, la région wallonne, et j’ai tracé pour mes vacances de juillet et d’août un cercle de 200 kilomètres autour de Liège. Autour de cela, j’ai fait mes petits voyages, et j’ai vu beaucoup d’arbres. Et je me suis dit, tiens, voilà des sujets de rubriques pour ces "sans voix", parce que, les arbres, il n’y a personne pour les défendre. Les infrastructures administratives ne les défendent pas, et dans les projets immobiliers, il y a une telle pression sur la nature, qu’au-delà du coronavirus, c’est une volonté environnementale de défense environnementale".

Une chronique par jour, sous différentes rubriques

"Un almanach, c’est quoi ? La plupart des gens ne savent déjà plus ce qu’est un almanach" poursuit Louis Maraite. "C’était une spécialité très liégeoise du temps de Mathieu Laensbergh, au 18e siècle. Recréer un almanach, c’est lier une chronique au calendrier. Et donc, pour tous les jours de l’année, je propose une chronique sur un arbre, dans différentes rubriques. Parmi les rubriques, l’arbre historique. Et les arbres remarquables, en province de Liège, on en a des magnifiques. La capitale de l’arbre, en Wallonie, c’est la commune d’Esneux, car c’est là qu’a été créée en 1905 la première fête de l’arbre. Aujourd’hui, on parle beaucoup de la Sainte Catherine, mais en 1905, c’est à Esneux que ça a été créé. Il y a aussi la rubrique science, qui s’est intéressée aux arbres récemment. Depuis une quinzaine d’années, les différentes universités, les différentes recherches portent au-delà de l’aspect pharmaceutique que l’on connaît depuis des siècles. Et ici, on va parler de l’apport de l’arbre dans la lutte contre l’environnement".

Une autre rubrique également, c’est celle de l’arbre linguistique : "Pourquoi est-ce qu’on parle de l’expression "discuter de l’arbre et du rocher" pour dire qu’on parle d’un peu tout, ou pourquoi est-ce qu’on parle de langue de bois ? Pourquoi est-ce que, à Stavelot, on parle d’Apollinaire qui est parti à la cloche de bois ? Toutes ces expressions qui relèvent de la linguistique, de l’histoire et de la culture, se retrouvent, d’une manière ou d’une autre, dans cet almanach".

Articles recommandés pour vous