RTBFPasser au contenu
Rechercher

Liège : des pompiers à nouveau en grève, plusieurs casernes fermées

31 déc. 2021 à 10:43Temps de lecture2 min
Par Daphné Van Ossel avec Eric Dagonnier

Un nouveau mouvement de grève, en front commun, a débuté ce 31 décembre à 08h00, et ce, pour une durée de 24 heures, au sein de la zone de secours Liège Zone 2, indiquent les délégations syndicales CGSP et SLFP. C’est la troisième grève en deux semaines.

Selon ces derniers, sur les 80 pompiers prévus ce matin, seuls 34 étaient présents pour la garde de jour. Plusieurs casernes pompiers sont fermées : à Grâce-Hollogne, à Grivegnée, à Hermalle, et à Flémalle.

Le front commun déplore l’absence de contact avec l’autorité à la suite du mouvement du 24 décembre, et encourage la direction à l’inviter autour de la table afin de discuter des griefs et revendications du personnel.

Les éléments dénoncés dans le préavis de grève sont les mêmes que ceux déjà avancés à l’occasion du premier mouvement de grogne le 24 décembre dernier. Les syndicats souhaitent notamment obtenir une couverture accident du travail adaptée à leur profession et aux risques encourus en tant que pompier. Selon eux, "il n’est pas concevable qu’un pompier blessé en intervention doive assumer certains frais médicaux consécutifs à son accident de travail."

CGSP et SLFP indiquent également vouloir défendre leurs collègues visés par le projet fédéral de licenciement, dans le cadre de la vaccination contre le Covid-19. Et ce "alors que nous manquons déjà cruellement de personnel (selon notre direction, 20% de notre personnel risqueraient de se faire licencier)", précisent encore les représentants syndicaux.

Ces derniers dénoncent aussi "l’absence de réelle concertation sociale pour les décisions importantes, notamment vis-à-vis de la santé et de la sécurité des travailleurs."

Ils évoquent par ailleurs une procédure disciplinaire abusive à l’encontre de deux agents. Ils dénoncent aussi le manque de moyens et de personnel durant la gestion des inondations ainsi que la présence d’amiante dans 75% des murs de la caserne Ransonnet (Liège).

Du côté de la direction, on s’étonne de ce mouvement. Du côté du gouverneur, on confirme que 17 réquisitions ont été signées pour assurer un service minimum. Et en cas de sinistre grave, des contacts préalables ont été pris aussi avec les zones voisines de secours.

Les syndicats ajoutent que, sans réaction de l’autorité, d’autres actions pourraient suivre.

Sur le même sujet

Grève chez les pompiers de Liège, plusieurs postes avancés fermés

Regions Liège

Articles recommandés pour vous