RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Liège: 400 Liégeois découvrent la thermographie du toit de leur maison

Thermographie : calculer la déperdition de sa toiture

JT 13h

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 sept. 2018 à 15:25 - mise à jour 01 sept. 2018 à 15:251 min
Par Françoise Dubois et Natacha Mann

Comment économiser l'énergie? Comment cibler les endroits par lesquels la chaleur s'en va et le froid s'engouffre? Tout simplement en prenant une photo du toit de la maison mais pas n'importe quelle photo: un cliché thermique.

En janvier dernier, un avion bourré de capteurs et de caméras thermiques a survolé la ville de Liège pour établir une thermographie de tous les bâtiments. Ce week-end, les Liégeois pouvaient s'inscrire pour découvrir leur maison sous un autre jour. Ils sont 400 à avoir fait la démarche.

Réduire les émissions de CO2 de 5%

Sur ces clichés, grâce aux couleurs allant du vert au rouge pour les zones critiques, on voit clairement où le bât blesse. Pilar Joya découvre le toit de sa maison : "On n'avait pas vraiment investigué dans la toiture, c'était vraiment un point d'interrogation pour nous et c'est pour cela qu'on est venu". La photo montre certaines anomalies : "Dans l'ensemble on a des déperditions qui sont moyennes mais là vous avez deux anomalies thermiques. Il y a des déperditions au niveau de vos fenêtres de toit qui sont presque similaires à une cheminée!", explique Régis Martel, directeur commercial d'Action Air environnement, la société française qui a effectué cette thermographie. Avec cette explication, des informations sur les primes et des conseils techniques, ces propriétaires pourront améliorer la situation et "faire un petit quelque chose pour la planète qui en a bien besoin", ajoute Pilar Joya.

Au delà de Liège, le projet s'étend également à une dizaine d'autres villes en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne : "l'objectif est de réduire de 5% nos émissions de CO2 sur nos territoires et de sensibiliser aux économies d'énergie", précise Gun Gedik, chef de projet Liège énergie.

D'autres rencontres sont prévues puisque le but est de toucher plus d'un millier de Liégeois.

Articles recommandés pour vous