Libération publie la lettre d’un violeur à sa victime, le choix du quotidien fait polémique

La "Une" de Libé de ce lundi 08/03/2021

© Tous droits réservés

08 mars 2021 à 14:34Temps de lecture1 min
Par Thomas de Brouckère

Ce 8 mars est la journée internationale des droits des femmes (journée internationale des femmes, selon l’appellation officielle des Nations Unies). Les médias du monde entier évoquent donc cette journée sous différents angles. Le quotidien français Libération, a fait un choix éditorial assez surprenant, et qui fait beaucoup réagir, en publiant le témoignage d’un violeur.

Le quotidien publie donc la lettre ouverte d’un violeur à sa victime, un choix qui fait polémique. Le débat est engagé sur les réseaux sociaux.

Loading...

Le journal français explique longuement son choix de publier cette lettre. Un courrier publié avec le consentement de la victime, précise le quotidien.

"J’ai violé. Vous violez. Nous violons", c’est sous ce titre que l’agresseur s’adresse à sa victime. Une agression perpétrée en 2019 par un certain Samuel (20ans) sur son ex-petite amie, Alma, étudiante à Bordeaux et âgée de 18 ans au moment des faits.

Une lettre à l’origine adressée à la victime. L’agresseur y explique les déterminants personnels, culturels et sociaux qui l’ont amené à commettre ce viol. "Expliquer n’est pas excuser" ajoute le quotidien qui argumente longuement sur les raisons qui ont amené la rédaction de Libé à publier cette lettre.

Malgré une longue explication et toutes les précautions, le choix du journal en a fait bondir plus d’un et comme souvent, cette colère s’est exprimée sur les réseaux sociaux. Des anonymes aux plus médiatisées des militantes de la cause féministe, les réactions sont nombreuses pour dénoncer le choix du journal. C’est le cas de Caroline de Haas, qui dénonce "l’indécence" et le "mépris" de l’article.

Loading...
Loading...

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet