RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

L’hypersensibilité : les 7 signes révélateurs

L'hypersensibilité n'est pas une maladie. Il s'agit d'un trait de caractère qui - comme son nom l'indique - se manifeste par une sensibilité plus haute que la moyenne. Les hypersensibles vivent les choses de façon plus intense et cette sensibilité peut être diverse et variée. Éléments d'information avec le Dr Caroline, psychiatre référente dans l'émission "La Grande Forme."

"D’abord, il faut savoir que l’hypersensibilité n’est en rien une maladie" explique le Dr Caroline. Il s’agit d’un mode particulier du fonctionnement du cerveau qui le rend beaucoup plus perméable au flux d’information entrant. Principalement ce qui a trait aux émotions et au relationnel. Il filtre moins le flux constant d’informations qui vient vers nous.

L'hypersensibilité toucherait jusqu'à 20%, voire 30% de la population. "Les autres 80% ne sont pas insensibles bien sûr mais ils ont un degré de sensibilité moindre qui ne les handicape pas" ajoute le Dr Caroline. Dans les 80%, tout le monde n’a pas le même degré de sensibilité aux mêmes choses. Je peux être très sensible à la beauté d’un paysage ou à une mélodie alors que quelqu’un d’autre sera sensible au ton de voix ou aux disputes.

L’hypersensibilité peut amener des difficultés à s’intégrer ainsi que des souffrances psychiques

Le problème survient quand cette hypersensibilité est incomprise, tant par soi-même que par les autres. Elle peut amener des difficultés à s’intégrer ainsi que des souffrances psychiques. On peut se sentir en total décalage avec le monde. Il ne s’agit donc pas de soigner l’hypersensibilité, mais bien de la comprendre. Si on se sait hypersensible, cela peut nous aider à comprendre notre mode de fonctionnement sans jugement ni culpabilité et à s’adapter aux situations potentiellement difficiles à vivre sans n’avoir comme seule ressource de les éviter.

Comment savoir si vous êtes hypersensible ? 7 signes clés

  • Vous êtes empathique : vous entrez fort en résonance avec les émotions des autres, vous vivez ce qu’ils vivent.

  • Vous êtes émotif : toutes les émotions vous atteignent avec une grande intensité. Du coup vous pouvez être submergé par vos émotions ou celle des autres. On pourrait vous comparer à une éponge.

  • Vous êtes plutôt solitaire et n’aimez pas être tout le temps sollicité, parce que vous êtes très sensible au flux d’informations qui arrive à vous.

  • Vous êtes "à vif", vous pouvez avoir plus de mal à guérir des blessures du passé. C’est comme si le processus de cicatrisation psychique était plus lent, moins efficace.

  • Vous êtes plutôt intuitif.
  • Vous vous investissez beaucoup dans les relations que vous tissez.
  • Un ou plusieurs de vos sens sont exacerbés. Vous êtes sensible aux sons, aux odeurs, aux lumières, aux touchers, aux stimulants comme le café.

L’hypersensibilité n’est pas uniquement féminine

L’hypersensibilité a été rejetée dans les marges car elle était considérée comme "inférieure à la rationalité" et "incompatible avec la réussite sociale et professionnelle" qui sous-tend d’être fort, impartial, inflexible. Autrement dit, les émotions et les intuitions doivent être mises de côté pour pouvoir prendre des décisions objectives et être rigoureux.

Quand on parle d’émotion et d’intuition, on imagine cela plutôt comme des attributs féminins. C’est donc encore plus difficile pour les hommes de montrer leur sensibilité. Cela va contre les standards de masculinité de force et de rationalité. Pourtant, ils ne sont pas moins nombreux à être hypersensibles, d’après les études.

Comment savoir si vous êtes hypersensible ? 7 signes clés

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment vivre mieux avec son hypersensibilité ? Les 3 étapes à suivre

  • Reconnaître son hypersensibilité est le premier pas

Le savoir peut nous libérer d’un enfermement, d’une incompréhension et nous permet de nous adapter. On sait par exemple que l’on doit beaucoup se reposer au niveau neurologique car l’hypersensibilité est un mode d’être énergivore. Encore plus que pour n’importe qui, pratiquer la cohérence cardiaque et la méditation peut aider.

  • Changer sa perspective

Plutôt que de considérer son hypersensibilité comme une faiblesse dont il faut se protéger, on peut la voir comme une ouverture au monde qui permet de l’appréhender d’une façon tout à fait particulière.

  • Dédramatiser

C’est OK de pleurer - même en public – quand on a une émotion. On peut même choisir de le prendre avec simplicité et humour.

Faire de son hypersensibilité un atout

  1. On peut développer sa créativité et pratiquer une activité artistique. Les personnes hypersensibles sont en général douées grâce à leur finesse, leur intuition. Par ailleurs, cette activité créative les aide à se recentrer, à se calmer et à vivre mieux.
  2. Le dire peut permettre d’être entendu, reconnu (d’abord par soi-même puis par les autres), et on suscite de l’empathie chez l’autre. Cela peut également nous permettre d’anticiper les situations potentiellement difficiles (une soirée avec du monde, un entretien de fonction…) pour s’y préparer à l’avance, se rassurer et développer des petites stratégies pour vivre mieux ces moments.
  3. On apprend à utiliser ses émotions et son intuition pour s’aider à prendre des décisions rationnelles et logiques plutôt que de les enfouir.

Pour plus de lecture sur le sujet :

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Grandir à l’ombre d’un parent bipolaire

Tendances Première

Ostéopathie : "Sentiment d’abandon, angoisses de séparation se marquent dans le corps"

Tendances Première

Articles recommandés pour vous