RTBFPasser au contenu

Le 8/9

L’homme derrière le joueur : le biographe officiel de Roger Federer dévoile les qualités qui ont bâti sa légende

Christopher Clarey, pour sa biographie "Roger Federer"

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Christopher Clarey, journaliste au New York Times, était l’invité du 8/9 pour son livre Roger Federer. Il a notamment pointé les caractéristiques psychologiques d’un des plus grands joueurs de tennis de l’Histoire.

Même s’il a renoncé à Roland Garros pour soigner sa blessure au genou, Roger Federer est et restera une légende du tennis. Impassible et d’un calme olympique sur le court, le Suisse a aussi marqué les esprits avec son style de jeu tout en légèreté et en finesse.

Le journaliste sportif américain Christopher Clarey a suivi professionnellement Federer de Johannesburg à Dubaï en passant par Londres, New York, Melbourne et Paris. Mais il l’a aussi accompagné dans sa vie privée.

Ces 20 années passées aux côtés du joueur de tennis ont permis à Christopher de recueillir des interviews exclusives des membres de son équipe, de ses proches et de ses rivaux historiques : Nadal, Djokovic, Sampras… dans une biographie officielle.

Un récit intime dans lequel vous découvrirez un Roger Federer comme vous ne l’avez jamais vu ! Christopher Clarey a déjà écoulé à plus de 100.000 exemplaires sa biographie, en anglais, sur Roger Federer. Une traduction française vient de paraître.

Une biographie née après 20 ans de relation

C’est une pointure du journalisme américain qui a suivi une légende du tennis. Ce projet a cependant été mis tard sur papier alors que Christopher Clarey côtoie Roger Federer depuis le début des années 2000.

"C’était en 2019 après la finale de Wimbledon perdue contre Djokovic alors qu’il a eu 2 balles de match. J’ai pensé que ce serait difficile de réimaginer Roger gagnant d’un tournoi du Grand Chelem et en plus j’avais toutes ces interviews recueillies depuis 20 ans avec Djoko et Nadal aussi. C’était une époque incroyable et ça l’est encore. J’avais le fort sentiment que si je n’écrivais pas tout cela, j’aurais des regrets plus tard et Roger l’a compris" confie le journaliste et biographe. "Pour le livre j’ai essayé de recreuser des interviews parce qu’avec la mémoire que j’ai depuis 20 ans, j’oublie des choses comme les matchs de 2003, 2004, 2005. J’ai revu beaucoup de matchs et j’ai reparlé avec beaucoup de gens de son équipe : son ancien entraîneur, son psychologue de jeunesse. C’était la partie la plus intéressante pour moi".

Wimbledon 2019, le début de la fin pour Roger Federer ?
Wimbledon 2019, le début de la fin pour Roger Federer ? Andy Cheung/Getty Images

Les qualités qui ont permis à Roger Federer d’être un dieu du tennis

Avec 103 titres en ATP dont 20 tournois du Grand Chelem, 6 Masters et 28 Masters 1000 et une cascade de records, Roger Federer est devenu un dieu vivant du tennis. Mais quelles qualités distinguent le Suisse de ses nombreux adversaires sur ses 24 années de parcours professionnel ? Christopher Clarey les résume en un mot : l’élégance.

Son mythe ne s’est pas bâti que sur la finesse de son jeu et sur sa classe sur et en dehors du court. En discutant avec beaucoup de personnes de son entourage et d’autres observateurs, le biographe pointe aussi un caractère très différent du reste du circuit ATP. "Il a énormément d’intelligence émotionnelle et d’empathie. C’est vraiment très marquant. J’ai couvert le sport pendant 25-30 ans et c’est assez rare de voir les sportifs de haut niveau qui ne restent pas enfermés sur eux-mêmes. Roger est toujours en train de regarder les gens de l’extérieur et de ressentir les ondes dans les pièces, dans les interviews. C’est assez rare je crois" analyse-t-il. "Il transmet tout cela, même s’il a une zénitude quand il joue avec un peu un masque acquis avec les années, c’est quelqu’un capable de communiquer ses émotions. On l’a souvent vu vulnérable dans les grands matchs".

Dans Roger Federer, le journaliste américain constate que le joueur de 40 ans est à la fois un très bon gagnant et un très bon perdant. Pourtant, ce ne fut pas toujours le cas, ce qui démontre aussi la grande maturité du joueur. "Au début il était très colérique sur le court, il avait beaucoup de problèmes pour contrôler ses émotions pendant les matchs. Vous regardez des vidéos de lui en 1999 à Roland Garros ou au début de sa carrière, les raquettes volent. Tout le chemin qu’il a fait est une grande partie du livre : comment il a réussi à se dominer".

La preuve : dans la vraie vie, l’ancien n° 1 mondial aime plaisanter et peu se concentrer très facilement. "James Blake était en train de parler immobilier avec lui à Indian Wells juste avant un match… et deux minutes plus tard il est un tueur sur le court".

Federer, plus le meilleur joueur de l’histoire mais le rôle de trouble-fête

Joueur et homme exceptionnel, Roger Federer est-il le meilleur joueur de l’Histoire ?

Christopher Clarey est clair sur ce point : il l’a été mais ne l’est plus aujourd’hui. "Si on regarde globalement son époque avec Djokovic et Nadal, je ne pense pas que ce soit Roger qui est devant. En termes de statistiques et de résultats purs et de tête-à-tête ce sont eux qui mènent (NDLR : ils ont autant de Grand Chelem sur moins de tournois joués et Djoko mène 27 victoires contre 23 pour Federer et Nadal 24 contre 16). Mais si on part globalement de l’image de Roger, de tout ce qu’il a apporté au jeu et de toutes les émotions véhiculées pendant 20 ans, c’est à mon avis plus serré" souligne-t-il.

Le journaliste du New York Times n’a pas eu de récentes nouvelles du Suisse mais se veut rassurant pour les fans. Si Federer a annoncé son retour pour la Laver Cup, c’est qu’il y sera. "Je ne peux pas imaginer s’il se sent bien, après tout ce travail pour retourner, même s’il a bientôt 41 ans, qu’il ne fera pas la saison 2023 et pourquoi pas un dernier Wimbledon" présage-t-il. "La période de gloire de Roger est à mon avis terminée, mais il peut encore jouer un grand rôle sur certains matchs s’il reste en bonne santé".

En effet, plusieurs jeunes comme Carlos Alcaraz commencent doucement à mettre un terme à l’hégémonie du trio Federer-Nadal-Djokovic… dès 2022 à Roland-Garros ?

AELTC/David Gray – Pool/Getty Images

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

20 mai 2022 à 08:55
5 min
20 mai 2022 à 08:46
3 min

Articles recommandés pour vous