RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

L’extrême droite, il faut débattre avec elle ?

L’extrême droite, il faut débattre avec elle ?
25 avr. 2022 à 09:302 min
Par C'est vous qui le dites

L’extrême droite est doublement dans l’actualité aujourd’hui. En France, elle n’avait jamais fait un score aussi élevé aux élections, même si c’est Emmanuel Macron qui a gagné face à Marine Le Pen. Chez nous, après le débat entre Georges-Louis Bouchez et Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang, le MR a communiqué en réaffirmant son engagement " à respecter sans aucune exception l’ensemble des dispositions adoptées dans les chartes de la démocratie et le code de bonne conduite ", alors que plusieurs partis accusent le président du MR d’avoir brisé le cordon sanitaire en débattant sur la VRT.

L’extrême droite, il faut débattre avec elle ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Belga Images

"Pour la liberté d’expression"

Philippe, un auditeur de Marcinelle, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Il faut débattre. Je trouve qu’en Wallonie, nous sommes en démocrature et non en démocratie, car on ne laisse pas tout le monde s’exprimer. Je précise que je suis pour la liberté d’expression."

Si nos politiques wallons ne savent pas contrer les idées extrêmes, ils n’ont rien à faire en politique

"Il y a un ras-le-bol. Dans mon entourage, beaucoup seraient prêts à voter pour ce genre de parti. On doit pouvoir discuter avec tout le monde pour contrer les idées. Et s’il y a des propos condamnables, il faut condamner ces personnes."

© Tous droits réservés

"Pour forcer l’extrême droite à admettre ses torts"

À La Louvière, Micheline nous partage son avis : "Je pense qu’il faut débattre avec elle, surtout maintenant, car l’extrême droite a pris beaucoup d’ampleur. Il faut absolument débattre de son programme pour forcer l’extrême droite à admettre ses torts. Les gens sont tellement mécontents qu’ils ne savent plus vers quoi se tourner, et il faut leur expliquer les choses. Ce n’est pas la solution de les laisser dans leur coin."

© Tous droits réservés

"Ne pas vouloir en débattre, c’est leur laisser de la place"

Le débat se termine à La Louvière avec Gisèle : "C’est un peu hypocrite de ne pas vouloir débattre car justement, l’extrême droite joue sur la guerre de la communication. Ils sont en train d’essayer de rendre les choses de plus en plus acceptables et ne pas vouloir en débattre, c’est leur laisser de la place."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

22 avr. 2022 à 09:55
2 min
21 avr. 2022 à 09:32
2 min

Articles recommandés pour vous