RTBFPasser au contenu

Photographie

L’exposition "Labeur dans l’âme" de Roger Job met la lumière sur les travailleurs de l’ombre à l’UCLouvain

Le meilleur pour la fin

L’expo « Labeur dans l’âme » de Roger Job à l’UCLouvain

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Travailleurs de l’ombre, les sans-grade, les mal payés, les exploités, les femmes, les hommes… Le photoreporter Roger Job expose à la Galerie des Halles de Louvain-La-Neuve le monde du travail comme il va aujourd’hui. Les photos sont accompagnées de réflexions écrites par sept professeurs.

L’exposition "Labeur dans l’âme" montre le travailleur en action au travail : un réparateur de canalisations, des maraîchers, des cheminots, des trieurs de plastique, ou encore Joëlle, aide médicale bras dessus bras dessous avec une vieille dame pour l’aider à faire ses courses… C’est de la dignité et du respect que met Roger Job dans ses photographies.

"Le photographe fait entrer dans la culture visuelle des personnes qui échappent et qui peut-être étaient beaucoup plus représentés au XIXe siècle qu’aujourd’hui. Et ce n’est pas parce qu’on n’a plus tendance à les montrer que cette pénibilité a disparu", souligne Philippe Dorsimont, éminent professeur de droit du travail à l’UCL, à l’origine de l’idée de cette exposition.

Roger Job a d’abord passé du temps avec eux : le temps pour lui est un allié de choix, l’écoute fait aussi partie du travail journalistique. Il s’investit vraiment, il s’est mis à l’écoute de leurs difficultés, de leur vie, de leur ressenti, de leur regard, et puis seulement il s’est mis à les photographier, sans dramaturgie : "Ce n’est pas une exposition qui dénonce les choses, explique-t-il, je pense que le photojournalisme particulièrement — et le journalisme en général — doit participer à expliquer le monde."

Avant je pensais que le journalisme devait absolument être dans les magazines et les gazettes ; aujourd’hui je ne pense plus ça. Je pense que le journalisme doit aller partout, il doit aller au combat contre les bonimenteurs et les fabricants de fausses nouvelles.

Ce qui est central ici, ce sont les travailleurs dans leur univers. Roger Job y décrypte le monde avec la lumière, les contrastes, l’angle et le cadre, qui redonnent de la fierté et de la dignité aux travailleurs invisibilisés.

 

Une exposition à visiter jusqu’au 16 juin à la Galerie des Halles de Louvain-La-Neuve.

Articles recommandés pour vous