RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

L’ex-patron de Liège Airport, Luc Partoune, placé sous mandat d’arrêt

Luc Partoune est l’ancien patron de Liège Airport. Sa gestion avait été épinglée dans un audit.

Le parquet de Liège a confirmé samedi l'arrestation de Luc Partoune, ancien CEO de Liège Airport, au terme d'une opération de police qui s'est déroulée jeudi. L'information avait été révélée dans les colonnes de Sudinfo dans la nuit de vendredi à samedi. Il a été inculpé de trafic d'influence, corruption et détournement.

Après avoir été entendu par les enquêteurs, Luc Partoune a été déféré vendredi soir au palais de justice de Liège et présenté au juge d'instruction, qui l'a placé sous mandat d'arrêt, avait ainsi indiqué Sudinfo, citant le parquet de Liège.   "Les chefs d'inculpation retenus contre lui sont: trafic d'influence, corruption et détournement par une personne exerçant une fonction publique", a précisé ce samedi midi la porte-parole du parquet de Liège Catherine Collignon, qui s'est refusée à tout autre commentaire.  

Un autre homme a bien été privé de liberté lors de la même opération de police, il s'agit d'un employé d'une société créée lors de la construction des bâtiments pour Alibaba.   Ces arrestations interviennent dans le cadre de l'instruction ouverte à la suite d'une série d'audits de Deloitte commandée par la nouvelle direction de Nethys, qui avait révélé en février 2021 plusieurs dysfonctionnements graves.    

Dans le chef de l'ex-CEO de Liege Airport, des anomalies dans son train de vie et ses frais avaient été pointées du doigt. Les analystes de chez Deloitte avaient épinglé une certaine opacité sur les marchés publics, une absence de mise en concurrence, des missions de consultance polémiques et coûteuses, des emplois fictifs et, enfin, des notes de frais internes énormes.   Luc Partoune avait été licencié début février 2021 de son poste de directeur général de Liege Airport pour faute grave. Ensuite, une information judiciaire avait été ouverte au parquet de Liège à son encontre.

Sur le même sujet

Liège : un chauffeur de bus agressé par quatre personnes, l’affaire à l’instruction

Regions

Articles recommandés pour vous