RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vrai ou faux ?

"L’Europe a des racines chrétiennes" Vrai ou faux ?

L’Europe a des racines chrétiennes ?

Vrai ou Faux ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 avr. 2022 à 06:59 - mise à jour 15 avr. 2022 à 10:42Temps de lecture2 min
Par Sandro Calderon

Si je vous disais qu’un des fondateurs de l’Europe pourrait un jour devenir saint ou que la Vierge Marie a inspiré le drapeau européen. L’Union européenne serait-elle chrétienne ?

Rien aujourd’hui dans les textes fondateurs de l’Union européenne ne fait allusion à Dieu, à Jésus ou à la Bible. Il n’existe rien en Europe de comparable à la devise officielle des Etats-Unis, le fameux "In God We Trust", "En Dieu nous plaçons notre foi".

Pourtant, c’est vrai, l’Union européenne est allée puiser une partie de son inspiration dans l’héritage chrétien.

Des pères catholiques

Un des premiers épisodes majeurs de la construction européenne s’est joué dans la très catholique Rome, le 25 mars 1957. Ce jour-là, l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, signent le "Traité de Rome". Ils donnent naissance à la CEE, la Communauté économique européenne, l’ancêtre de l’Union européenne.

Pour saluer l’événement, les cloches sonnent à toute volée à Rome. Et le lendemain de la signature, le Pape de l’époque, Pie XII, a donné sa bénédiction aux dirigeants de l’Europe des Six.

L’exemple Schuman

Dans les années ‘50, les pères fondateurs de l’Europe sont quasi tous catholiques. Parmi eux, l’un des plus connus est Robert Schuman. En 2021, cet ancien homme d’Etat français a été élevé au rang de "vénérable" de l’Église catholique. C’est la première étape sur le chemin de la sainteté. Le Pape François a salué la foi et la piété d’un croyant qui, dit-on, allait à la messe tous les jours.

Cela dit, il faudra attribuer deux miracles à Robert Schuman pour qu’il devienne saint. Et même s’il a joué un rôle majeur dans la réconciliation entre la France et l’Allemagne, ça ne sera sans doute pas suffisant pour décrocher la sainte auréole.

Les églises se vident

Au début de la construction européenne, la culture chrétienne, les valeurs chrétiennes de paix, de solidarité, d’entente, d’égalité sont partagées par tous. Mais avec le temps, la société européenne a évolué. La pratique religieuse s’est mise à chuter, les églises commencent à se vider. C’est ce qu’on appelle la sécularisation de la société.

Avec Mai’68, et avec la révolution sexuelle, les mœurs changent. À partir des années’70, de nouveaux droits sont revendiqués : droit à l’avortement pour les femmes, droits pour la communauté LGBT, comme le mariage ou l’adoption. La définition catholique de la famille – un homme, une femme, des enfants – est contestée.

C’en est trop pour le Pape Jean-Paul II qui, au début des années '80, lance un appel à l’Europe : "Europe, retrouve-toi toi-même. Sois toi-même. Découvre tes origines. Avive tes racines".

L’éternel débat

Racines. Le mot est lâché. Le débat sur les racines chrétiennes de l’Europe est lancé. Il rebondira jusqu’à nos jours. Mais pourquoi l’Union européenne préfère-t-elle insister sur la richesse de tous ses héritages, culturels, religieux et humanistes ?

Vous le saurez en regardant notre nouvelle vidéo sur l’Europe.


Dans le cadre d’un projet créé avec le soutien du Parlement européen, la RTBF propose une série de capsules digitales.
Dans l’intimité d’un petit studio, nos journalistes abordent différentes idées reçues sur l’Europe et tentent de démêler le vrai du faux.


Découvrez nos vidéos sur les différentes plateformes digitales de la RTBF : RTBF.BE/info RTBF Youtube – Facebook – Twitter – Instagram – Auvio

Pour retrouver tous les épisodes de VRAI OU FAUX, cliquez ici.

Sur le même sujet

"La culture européenne, ça n’existe pas !" Vrai ou Faux ?

Monde Europe

H. Van Rompuy rappelle les racines chrétiennes de l'Europe

Monde

Articles recommandés pour vous