RTBFPasser au contenu

Belgique

L’Etat belge prend une participation de 6,3% dans l’assureur Ageas

L’Etat belge prend une participation de 6,3% dans l’assureur Ageas
15 janv. 2022 à 09:31 - mise à jour 15 janv. 2022 à 10:322 min
Par Jean-François Noulet, avec Belga

L’Etat belge, par le biais de la Société Fédérale de Participations et d’Investissements (SFPI), a acquis une participation de 6,3% dans le capital d’Ageas, annoncent samedi la SFPI et le groupe d’assurances. Une opération qui permet "d’ancrer solidement l’entreprise en Belgique", selon le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem.

Un assureur né sur les vestiges du groupe Fortis

C’est via la SFPI, Société Fédérale de Participation et d’Investissements, que cette opération a été menée. La SFPI est un holding public belge. Il gère les participations des autorités fédérales dans des entreprises et mène sa propre politique d’investissement dans l’intérêt de l’économie belge. Fluxys, Société wallonne des Eaux, Bpost sont des exemples d’investissements réalisés par la SFPI. C’est aussi via la SFPI que l’Etat belge était intervenu financièrement dans le sauvetage de Fortis (BNP Paribas Fortis), par exemple.

A présent, c’est sur l’assureur Ageas que la SFPI jette son dévolu. Ageas est la branche assurance sauvée du naufrage du groupe Fortis. Les activités de banque et d’assurance du groupe avaient été séparées. Après l’intervention de l’Etat belge dans Fortis, la partie bancaire a été revendue à BNP-Paribas. En 2010, Le pôle "assurance", considéré comme viable, était devenu Ageas.

"En tant que groupe d’assurance international, Ageas et sa filiale belge AG Insurance soutiennent activement la société belge. Ageas se réjouit de constater que le gouvernement belge reconnaît, par cet investissement, l’engagement du groupe ainsi que le potentiel de l’entreprise pour l’avenir", commente l’entreprise dans un communiqué.

Un investissement stratégique. Un risque que l’assureur belge soit la cible d’une reprise?

Le ministre Van Peteghem a, lui, précisé que la manœuvre s’inscrivait dans la stratégie d’investissement de la SFPI. "Le secteur financier est l’un de nos six piliers d’investissement stratégique et nous nous concentrons sur l’ancrage intelligent des entreprises qui sont d’importance stratégique pour l’économie du pays. Cela nous permet de nous positionner comme un actionnaire stratégique à long terme d’Ageas et d’ancrer solidement l’entreprise en Belgique.", communique-t-il.

Sur Radio 1, il a également été précisé qu’il pouvait y avoir un risque que l’assureur soit la cible d’une reprise et qu’il était donc très important qu’un tel acteur reste ancré dans le tissu économique belge. Quant à savoir si cette participation restera à 6%, c’est une décision qui revient au conseil d’administration de la SFPI, selon le ministre. Le Premier ministre Alexander De Croo est également satisfait que cette participation puisse assurer l’ancrage d’un des principaux acteurs financiers du pays, qui en Belgique emploie 6700 personnes.

Le secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine (PS), a précisément souligné l’importance d’un actionnariat aux couleurs un peu plus belges. "Ageas est une société cotée et dispose d’un actionnariat très diversifié, dont les principaux actionnaires étaient jusqu’alors asiatiques. La prise de participation de l’Etat belge, permettant de devenir le second actionnaire principal, garantira l’ancrage sur le long terme de l’assureur en Belgique et nous donne les meilleures chances de peser sur les décisions stratégiques de l’avenir du groupe.", a estimé le ministre Dermine.

L’entreprise publiera un autre communiqué de presse après avoir reçu la notification officielle de transparence.

Jusqu’ici, le chinois Ping An Insurance, déjà présent sous l’ère Fortis, détenait plus de 5% d’Ageas et le conglomérat chinois Fosun, 10%.

En une décennie, la société Ageas est devenue un groupe d’assurances international présent en Europe et en Asie et comptant environ 45.000 collaborateurs.

Sur le même sujet

02 avr. 2020 à 16:28
2 min
04 oct. 2018 à 04:00
6 min

Articles recommandés pour vous