RTBFPasser au contenu
Rechercher

On n'est pas des pigeons

Les vendeurs sont-ils capables de vendre des portables sans risque ?

Les vendeurs en téléphonie conseillent-ils ou se méfient-ils des GSM asiatiques ? Luana Fontana a fait le tour des enseignes pour leur demander si les téléphones Xiaomi et Huawei nous espionnent. Et ainsi se rendre compte si les vendeurs sont capables ou pas de vendre des appareils sans risque.

Packs of Samsung South Korean company Galaxy smartphones.
Packs of Samsung South Korean company Galaxy smartphones. Getty Images

Luana pose la question dans les enseignes et opérateurs téléphoniques

Dans les magasins, Luana annonce qu’elle souhaite acheter un nouveau smartphone de marque chinoise, mais qu’elle se méfie de la fiabilité quant à la protection de ses données.

Elle se déplace chez VandenBorre, Média Markt et enfin un grand supermarché, Carrefour. Pas d’inquiétudes des vendeurs des grosses enseignes et des supermarchés. Chez les vendeurs spécialisés en téléphonie – Orange, Base, Proximus et chez Voo - non plus.

La conclusion de sa vérification, c’est que Samsung semble être le premier choix des vendeurs. A part pour Huawei, il n’y a pas d’avis tranché contre les smartphones chinois. Chez Huawei, les réserves ne concernent pas le traitement des données personnelles. Mais bien le fait qu’ils n’utilisent plus Android. Comme ils utilisent un logiciel propre chinois, vous ne pouvez plus télécharger toutes les applis que vous voulez sur votre GSM.

A mobile phone is displayed at a Xiaomi company, Ganzi City, Sichuan Province, China.
A mobile phone is displayed at a Xiaomi company, Ganzi City, Sichuan Province, China. Getty Images

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

il y a 1 heure
Temps de lecture9 min
12 juin 2022 à 13:00
Temps de lecture1 min

Articles recommandés pour vous