RTBFPasser au contenu

Matin Première

Les temps chantent : Pussy Riots, les militantes dévouées

Les temps chantent

Pussy Riots, les militantes dévouées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Composé en 2011, le groupe punk Pussy Riot rassemble une dizaine de chanteuses russes. Chansons, action de guérillas, provocations, performances furtives, le Pussy Riots militent non seulement pour le droit des femmes et des personnes LGBT mais également contre la répression, la prison et le régime de Vladimir Poutine.

Les Pussy Riot défraient la chronique en 2012 alors que Vladimir Poutine brigue un 3e mandat à présidence russe. En février, elles investissent la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou et entonnent une prière punk, demandant à la Vierge Marie de chasser Poutine. Moins de 40 secondes plus tard, trois activistes du groupe contestataire,  Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina sont arrêtées pour hooliganisme et incitation à la haine religieuse, elles écopent de 2 ans de prison.

J'ai profondément honte du dirigeant de mon pays.

Récemment, au lendemain de l’invasion de l’Ukraine Nadejda Tolokonnikova, la cofondatrice des Pussy Riot, vend un NFT du drapeau ukrainien et réunit 7 millions de dollars en cryptomonnaie pour l’Ukraine. Elle confie : " L’Ukraine est devenue une terre d’accueil pour de nombreux Russes qui ont dû fuir leur pays parce qu’ils étaient persécutés par Poutine et j’ai noué des liens très intimes avec beaucoup de communautés ukrainiennes, artistiques et politiques. Je dirais que c’est ma 2e maison. J’ai profondément honte du dirigeant de mon pays et j’aurais vraiment aimé qu’on se soit débarrassé de lui plus tôt, avant qu’il déclenche une guerre en Europe."

Articles recommandés pour vous