Bientôt à table

Les tables des vacances ! Les coups de cœur de "Bientôt à Table !"

C’est les doigts de pieds en éventail, que l’équipe de "Bientôt à Table !" a pu joindre le célèbre critique gastronomique Michel Verlinden. Dans sa besace des vacances, trois adresses testées et approuvées. Trois gros crush 'bol d’air' entre le Mont-Saint-Michel, Fouron-St-Pierre et Aywaille ! Suivez le guide !

 

Auberge Sauvage

C’est une tendance qui se développe depuis quelques années. On lui a donné le nom de " les nouveaux aubergistes " – le phénomène a même son livre. Le principe ? Des jeunes chefs basés dans des grandes villes qui quittent leur restaurant pour s’installer en campagne, offrant gîte et couvert dans le même temps. Cela leur permet tout à la fois de sortir d’une vie urbaine stressante et de se rapprocher des producteurs.

Aller aux produits plutôt que laisser les produits venir à soi n’est pas sans fouetter leur imagination créative tant il est stimulant de voir et comprendre les perles du terroir dans le contexte qui les porte. Les chefs trouvent ainsi plus de sens à signer une cuisine en prise directe sur le circuit court.

Le meilleur exemple de cette approche se glane du côté du Mont-Saint-Michel. Là, un couple, Jessica Schein et Thomas Benady, a fui Paris pour s’installer à Servon, petit village paisible de La Manche. L’endroit est idéal pour les balades – on ne saurait trop conseiller d’effectuer la traversée de la baie du Mont-Saint-Michel – mais également pour y loger et s’y attabler. Au programme, une cuisine ancrée axée sur le végétal sous toutes ses formes – entre autres la lactofermentation – et la cueillette sauvage. Le menu, autoproclamé " cuisine française moderne ", évolue en permanence, il fait la part belle aux produits locaux – maquereaux fumés, agneau de pré-salé, betterave cuite en croûte… Le cadre est celui d’un ancien presbytère du 16e siècle dont la décoration sobre et simple a des accents scandinaves. Super carte de vins au naturel, de poirés, de cidres et jolie sélection de bières (Cantillon).

3, place Saint-Martin, à 50170 Servon. https://aubergesauvage.fr/

Commanderie 7

La plus ancienne pisciculture de Belgique mérite le détour. D’autant plus que ce lieu aux confins du pays possède un joli restaurant.

Celui-ci se découvre avec bonheur, notamment les jours de beau temps. Pourquoi ? Parce que la terrasse donne sur le bassin où l’on élève les truites.

On vient y manger quoi ? De la truite, bien sûr. Mais plus particulièrement la divine mousse de truite fumée qui est à tomber (elle est servie sur toasts, avec de la truite cuite et de la truite fumée). Bien sûr, il y a d’autres préparations qui valent le détour : les croquettes de truite, la truite en gravlax… Sans oublier la truite fraîche déclinée de plusieurs manières (beurre, riesling, bleu…). Bien vu, la carte des boissons aligne une belle sélection de produits locaux, qu’il s’agisse de bières (Val Dieu, Triple d’Aubel, ou encore La Loë, l’excellente bière produite sur place qui est servie au fût) ou de vins (Domaine Crutzberg, Domaine de la Marnière, sylvaner d’Arthur Joskin…). Notre choix ? Le magnifique cidre de l’Atelier Constant Berger.

7, Commanderie, à 3792 Fouron-Saint-Pierre. https://commanderie7.com/

Misery

Pouhon compte parmi le faisceau de communes qui constituent l’entité d’Aywaille. Cette partie de l’Ardenne super boisée est idéale pour les randonnées et les balades en VTT, notamment grâce au parc naturel des Sources situé à quelques encablures. Ce hameau ardennais abrite également un manoir mystérieux, le Manoir d’Harzé, dont le décor hésite entre le château hanté et le saloon de cow-boy (on pense à ce fusil accroché au-dessus de la cheminée qui évoque une Winchester).

Le lieu fait place à une bande de brasseurs aussi adorables qu’expérimentaux. Ensemble, ils signent un nombre impressionnant de cuvées que l’on peut venir découvrir à la faveur d’une tap-room festive.

Bien vu, Misery Beer Co. propose également des grignotages sans prétention mais ultra-efficaces : planche de fromages ou de charcuteries locales ou, de manière plus régressive, un chili con carne et des crêpes mexicaines piquantes au fromage. La terrasse est un must quand le soleil est de la partie. On boit quoi ? Sans hésiter, la märzen, une bière allemande fumée, évoquant les salaisons ardennaises, réalisée en collaboration avec les Schaerbeekois de la Brasserie de la Mule.

22, Pouhon, à 4920 Aywaille. www.miserybeerco.be

Retrouvez tous les mois Michel Verlinden au micro de "Bientôt à Table !" et en librairie dans le Vif-Week-End !

 

Sur le même sujet

Les adresses food du mois !

Bientôt à table

Les adresses food du mois à laisser fondre sous la langue !

Bientôt à table

Articles recommandés pour vous