Regions

Les stages d'automne battent des records d'affluence : ce sont des moniteurs qu'il faut trouver

© Tous droits réservés

24 oct. 2022 à 13:33Temps de lecture2 min
Par Véronique Fouya

C'est un casse-tête pour de nombreux parents : comment occuper les enfants pendant deux semaines de vacances et pour ceux qui en ont l'opportunité, quelle semaine choisir pour les inscrire à un stage ? Manifestement, les familles ont opté en majorité pour la première. Dans le Brabant wallon, le Centre de Formation sportive enregistre quasiment autant d'inscriptions que pendant les meilleures semaines d'été.  

650, c'est le nombre d'enfants qui vont fréquenter les stages organisés cette semaine par le Centre de Formation Sportive en Brabant wallon. Un chiffre record quand on sait qu'une grosse  semaine d'été correspond à 740 inscrits et que la semaine prochaine, il n'y en aura plus que 250. Cela a demandé quelques aménagements en termes d'organisation: la première préoccupation a été de trouver des salles en suffisance à Waterloo, Wavre , Perwez, Walhain, Rixensart et Ottignies. Ensuite, ce sont les moniteurs qu'il a fallu recruter et cela n'a pas été évident puisque les étudiants du supérieur qui assurent d'ordinaire l'encadrement ne sont pas en congé. Manon Debacker coordonne les stages du CFS en Brabant wallon: 

" En ce qui concerne les salles, cela a été relativement simple parce que on a pu gérer avec les écoles et les centres sportifs; par contre , comme les étudiants n'étaient pas disponibles, on a pu faire appel à des professeurs d'éducation physique ou à des étudiants un petit peu plus jeunes." 

Des moniteurs plus âgés que d'habitude, mieux rémunérés donc mais le nombre d'enfants inscrits compense la dépense salariale.

Des profs en renfort

Thomas Van Der Steen a 35 ans et il est éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif. Il est venu prêter main forte à l'équipe et il encadre un stage de "kids fun" avec du laser game, de la trottinette électrique ou encore de l'arrow game, un nouveau jeu apparenté au tir à l'arc.

" Mon groupe est constitué d'enfants entre 6 et 9 ans; on sent qu'ils manquent un peu de maturité , il faut s'adapter et faire preuve d'un peu plus de patience qu'avec des plus grands mais pour moi, c'est un réel plaisir. Je n'oublie pas non plus que c'est une vraie responsabilité".

La semaine prochaine, les groupes seront réduits de moitié, le CFS attend environ 250 enfants ce qui correspond à la semaine de Toussaint des années précédentes .       

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous