RTBFPasser au contenu

Plein Écran

Les Sorties Cinéma : L’Ennemi – C’Mon C’Mon (Nos Ames d’Enfant)

Les Sorties Cinéma : L’Ennemi – C’Mon C’Mon (Nos Ames d’Enfant)

Un film belge inspiré d’un fait divers qui a fait grand bruit et un coup de cœur pour un road movie avec Joaquin Phoenix !

Le mercredi à 8h45 dans Coffee on the Rocks, sur Classic 21 !

Un peu de chauvinisme, avec du cinéma belge et le 4e film du cinéaste Stéphan Streker, que vous connaissez sans doute aussi pour ses chroniques foot dans l’émission La Tribune sur Tipik. Un cinéaste de grand talent, je rappelle le succès public et critique de son précédent film : ''Noces'', qui s’intéressait à un fait divers belge : un crime d’honneur dans une famille belgo-pakistanaise. Stephan Streker s’inspire de nouveau d’un fait divers qui a marqué la Belgique en 2013 : l’affaire Bernard Wesphael, cet homme politique accusé d’avoir tué sa femme lors d’un séjour à la mer du Nord, il a, je vous le rappelle, été acquitté. Chaque belge a son avis sur cette histoire, coupable ou non coupable. Mais ce n’est pas la vérité qui intéresse le réalisateur, il ne juge jamais ses personnages et leurs dérives. ''L’Ennemi'' n’est pas un thriller politique ou judiciaire, on pourrait plutôt le qualifier de thriller de l’intime. L’enjeu ce n’est pas le verdict mais les émotions du personnage principal, qui, victime d’un black-out, ne sait même pas lui-même s’il est coupable ou pas. Pour incarner Bernard Wesphael : Jérémie Rénier, qui est, une fois de plus exceptionnel. Vous allez me dire qu’il ne ressemble pas à Bernard Wesphael. De fait, le film prend d’énormes libertés avec ce qu’on connaît de cette affaire, mais c’est délibéré, il en est librement inspiré. C’est peut-être ce qui pourrait rendre, parfois, le film compliqué à appréhender pour le public belge qui s’attendrait à une œuvre retraçant rigoureusement le fait divers. J’ai personnellement été parasitée par ce que j’ai lu, sur ce que je connais des personnages impliqués suite à l’emballement médiatique de l’époque. J’ai trouvé les personnages du film plus "glamour" que les vrais protagonistes, j’ai eu du mal à me détacher de mes convictions personnelles. Néanmoins, beaucoup d’autres éléments sont très réussis : la direction des acteurs, la mise en scène toujours si captivante et maîtrisée de Stéphan Streker, une ambiance mystérieuse matinée d’onirisme. Sans oublier un propos très intéressant sur la Belgique et ses différences culturelles entre Wallons et Flamands.

Loading...

Gros coup de cœur attribué à un film américain avec Joaquin Phoenix dont le titre original c’est ''C’Mon C’Mon'' mais je trouve que le titre français est plus parlant, il s’agit de ''Nos Ames d’Enfant''. Un très beau film en noir et blanc qui marque le retour de Joaquin Phoenix après son Oscar remporté pour sa prestation dans ''The Joker''. Son jeu est beaucoup plus subtil et intérieur cette fois. Il incarne un vieux célibataire qui doit garder pendant quelques semaines son petit-neveu qu’il connaît très peu… L’occasion pour le quadragénaire d’appréhender le mode de pensée des enfants. Le film nous démontre que les plus jeunes peuvent se poser de grandes questions complexes, qu’ils sont lucides sur l’avenir et les enjeux familiaux. ''Nos Ames d’Enfant'' mise sur la poésie et la mélancolie pour s’attarder sur les difficultés de communication et de compréhension entre générations. C’est, le beau film d’auteur de la semaine !

Loading...

Plein Ecran

L’Ennemi – C’Mon C’Mon (Nos Ames d’Enfant)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

15 juin 2022 à 06:45
2 min
18 mai 2022 à 09:06
2 min

Articles recommandés pour vous