Journal du Rock

Les Sex Pistols ne se reformeront plus jamais

English punk rock band Sex Pistols

© Photo by John Mead/Mirrorpix/Mirrorpix via Getty Images

15 nov. 2022 à 08:24Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin
Paul Cook des Sex Pistols a donné son point de vue quant à une potentielle reformation dans le futur.
 
C’est dans une nouvelle interview au NME que le batteur a évoqué d’anciennes retrouvailles, notamment en 1996, qui selon lui s’étaient organisées à "un parfait timing. C’était une grande opportunité pour nous de jouer live et bien plus proprement qu’à l’époque, sans chaos. "

"Mais beaucoup de ressentiments ont ressurgi entre les membres du groupe tout au long du chemin et les relations se sont détériorées au fil de l’année de concerts. Ce n’était plus drôle du tout à la fin. Tout le monde avait un sens de l’humour un peu limite et c’est devenu tendu. J’étais heureux d’arriver au bout. "

Le musicien ajoute que "cette reconnexion des années 90 aurait pu mener à un nouvel album pour faire suite à Never Mind the BollocksMais vu le désintérêt du chanteur John Lyndon, l’idée ne s’est jamais concrétisée. "

"Un de mes grands regrets avec les Pistols a été de ne pas faire un deuxième album. Nous aurions pu faire un autre grand disque, même avec le départ de Glen [Matlock] [et] lorsque Sid [Vicious] était dans le groupe", explique propose Cook.

"Quand nous nous sommes retrouvés en 96, nous aurions dû essayer à ce moment-là. On a commencé à avoir des idées, mais John n’était pas enthousiaste et ça ne s’est pas fait. C’est dommage."

Ces dernières années, John Lydon s’est de plus en plus éloigné du groupe, suite notamment à une bataille juridique houleuse au sujet de la série télévisée Pistol pendant laquelle le chanteur a tenté de faire annuler la série. Paul Cook explique que l’espoir d’une future réunion est effectivement inexistant.

"Il n’y a absolument aucune chance que cela se produise", dit-il. "Je ne voudrais pas le faire de toute façon, surtout après l’affaire judiciaire Pistol l’année dernière, qui a été un vrai spectacle de merde".

"Se retrouver à la Haute Cour était le dernier endroit où je souhaitais me retrouver, avec des gars en perruque qui vous cuisinent. C’était une expérience horrible. J’aurais préféré régler ça au pub avec quelques pintes."

En plus de ses griefs envers Lydon, Paul Cook trouve aussi que le groupe a largement dépassé son âge. "Je pense que nous sommes trop vieux pour chanter "Anarchy in the U.K". à notre âge de toute façon. Ce ne serait pas bien !", dit-il en riant.

Le chanteur a pris une nouvelle fois ses distances avec le groupe suite au décès de la reine Elizabeth II, après avoir accusé les autres membres d’avoir essayé de "monnayer" la mort de la monarque avec leur titre emblématique "God Save The Queen".

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous