Exposition - Accueil

Les secrets de "La Laitière" : la toile de Vermeer dévoile des objets dissimulés sous ses couches de peinture

"La laitière" de Vermeer a été examinée à l’aide des techniques les plus avancées, dont ce scanner Macro-XRPD

© © Rijksmuseum

Dans le cadre de la future grande exposition consacrée au maître néerlandais du 17e siècle Johannes Vermeer, le Rijksmuseum a dévoilé les trouvailles faites sur sa célèbre toile "La laitière" grâce à la technologie de pointe.

Elle n’est pas seulement l’égérie d’une marque de yaourt, elle est aussi une œuvre majeure dans l’histoire de l’art occidental. "La Laitière" a dévoilé aux experts qui l’ont analysé quelques surprises. Ces derniers ont en effet découvert que derrière les couches picturales se cachaient des dessins finalement abandonnés par le maître hollandais.

On peut y distinguer les croquis d’un porte pichet et d’un panier à feu pour recueillir le charbon, des objets courants dans les cuisines du 17e siècle, par-dessus lesquels l’artiste a ensuite repeint, a annoncé jeudi le Rijksmuseum d’Amsterdam lors d’une conférence de presse. L’artiste aura probablement jugé que l’ajout de ces objets alourdissait l’ensemble, et les aura fait disparaître sous un mur blanc qui fait ressortir le célèbre costume jaune et bleu de la jeune femme. On savait déjà, grâce aux radiographies réalisées il y a quelques années, que quelque chose était dissimulé sous la peinture, peut-être une cheminée. Mais on n’avait jamais pu réellement déterminer quoi. C’est chose faite.

"La Laitière", Johannes Vermeer, peinte vers 1660.
Image de réflectance infrarouge à courte longueur d’onde de "La Laitière", qui a permis de dévoiler les parties recouvertes du tableau

Les découvertes dans la peinture âgée de quelque 350 ans apportent une nouvelle lumière sur les méthodes de Vermeer. "Cela révèle un nouveau Vermeer inattendu, c’est étonnant", a déclaré Gregor Weber, responsable des beaux-arts au Rijksmuseum. On pensait jusqu’alors que l’artiste prenait son temps pour réaliser ses petites œuvres, travaillant avec précision et minutie. Mais les observations faites sur le tableau laissent penser que Vermeer était peut-être un peu plus précipité qu’on ne le croyait.

"Une épaisse ligne de peinture noire appliquée à la hâte peut être vue sous le bras gauche de la laitière. Cette esquisse montre clairement que Vermeer a d’abord rapidement peint la scène dans des tons clairs et sombres avant de développer le détail." souligne le musée.

Les analyses se sont faites grâce à une technologie de pointe, avec certains des appareils qui ont déjà œuvré à l’analyse et la restauration du monumental tableau "La ronde de nuit" de Rembrandt. Pour "La Laitière", les recherches se sont faites en coopération avec la Mauritshuis de La Haye et l’Université d’Anvers.

Vous pouvez comparer la version scannée et la version originale en ligne, sur le site web du Rijksmuseum.

Avec au moins 27 des très petites œuvres d’environ 35 peintures attribuées à Vermeer, prêtées par les musées les plus prestigieux du monde, l’exposition Vermeer du Rijksmuseum sera la plus grande exposition Vermeer de tous les temps, et réunira ses chefs-d’œuvre, dont "La Laitière" bien sûr, mais aussi "La jeune fille à la perle". Elle se tiendra du 10 février au 4 juin 2023.

Loading...

Sur le même sujet

Jumbo-Visma s'inspire de Rembrant, Vermeer et Van Gogh pour son maillot du Tour de France

Cyclisme

Johannes Vermeer exposé au Rijksmuseum d’Amsterdam pour la première fois

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous