RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les Saveurs de Chez Nous

Les Saveurs de Chez Nous : Les potimarrons de la ferme de Joël Ruth
07 janv. 2015 à 15:45Temps de lecture2 min
Par Joelle saive

Thimister et Alleur

 

Aujourd’hui je vous emmène en à la campagne d’une part à Thimister le long de la route Charlemagne et du Ravel et d’autre part à Lantin à la Ferme de l’Arbre pour y découvrir un élevage de porcs en plein air.

Il n’y a pas si longtemps, chaque fermier engraissait quelques porcs dans son exploitation. Tout a commencé à changer fin des années 50 quand les aliments achetés sur le marché mondial (e.a. aux USA) arrivaient dans les porcs de haute mer. On a vu alors des élevages industriels porcins se développer le long des bandes côtières. Le retour à un élevage de qualité mené dans le respect du milieu naturel et du bien-être animal est une alternative à l’élevage industriel et une proposition de diversification pour les agriculteurs.

En clair, comment se déroule cet élevage ?

Les animaux élevés en plein air disposent d’abris, généralement des petites cabanes en tôle paillées à l'intérieur, avec suffisamment d’espace par animal et sans mutilations. Les porcs fermiers élevés en plein air ou en liberté ou les porcs biologiques ont un accès au plein air. Dans les meilleurs systèmes d’élevage, les truies comme les porcs à l’engraissement sont élevés à l’extérieur ou sur paille et certains passent toute leur vie au pré. Les porcs sont donc moins stressés au sevrage, ont plus d’espace et sont sujets à moins de stress et conflits sociaux. De plus, ils sont très rarement malades.

Christian Baguette à Thimister est agriculteur et possède une exploitation laitière à Bombaye. Mais à côté de cela, il habite dans une jolie ferme à Thimister et autour de la ferme il dispose de quelques hectares de terre. Au hasard d’une rencontre, il découvre l’élevage de porcs en plein air. Il n’en faut pas plus pour que notre homme se lance dans l’aventure.

Après plusieurs tentatives pas toujours convaincantes, il a décidé de ne plus les engraisser sur place mais de s’associer à deux autres fermiers dont Henri Pâques de la Ferme à l’Arbre de Lantin.

Les porcelets quittent la ferme de Christian lorsqu’ils ont atteint une quarantaine de kilos et arrivent chez Henri Pâques qui va les engraisser en les nourrissant des céréales qu’il produit et dans un espace où les porcs vont pouvoir bouger à l’aise, se coucher sur un lit de paille … Rien à voir avec les élevages industriels sur caillebottis. J’ajoute encore que cet élevage est entièrement bio.

Comme Christian et Henri l’expliquent : un élevage plus respectueux permet une viande différente due surtout à la différence des races de porcs. Car il va de soi qu’un tel élevage demande des porcs résistants aux conditions climatiques et aux maladies. Et nos deux éleveurs le rappellent, ils n’ont recours au vétérinaire que de manière rarissime ! Les porcs ne nécessitent aucun traitement médicamenteux et peuvent mettre bas dehors …

La viande est-elle meilleure ?

Du fait qu’elle est plus persillée, elle est évidemment plus goûteuse … Mais tout cela reste une question de goût. Il faut savoir ce que l’on veut : peut-être vaut-il mieux en manger un peu moins et de meilleure qualité …

Si vous voulez goûter la viande de ce type d’élevage, poussez la porte du magasin de la Ferme de l’Arbre et profitez-en pour aller voir les cochons … Ou profitez d’une balade à Thimister pour découvrir les petits cochons chez Christian.

 

Ferme de l’Arbre de Liège

39 rue de Liège à 4450 Lantin Tél.: 04/263.58.01

 

Christian Baguette

Chaussée Charlemagne 5 à Thimister

 

 

 

Réécoutez la séquence complète :

Articles recommandés pour vous