Cook As You Are

Les restos italiens tourneraient-ils en rond ?

Cook As You Are

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 oct. 2022 à 09:45Temps de lecture2 min
Par Carlo De Pascale

L’univers culinaire de notre style de vie rock’n’roll : Cook As You Are le vendredi à 11h45 sur Classic 21 !

© Tous droits réservés

Évoquons les restaurants italiens de notre joli pays. Tout d’abord, il faut tirer un coup de chapeau à cette communauté italienne qui depuis plus de 70 ans à ouvert des restaurants, fait découvrir la cuisine des régions d’Italie aux Belges, leur a parfois fait accepter des saveurs déroutantes, a souvent adapté les saveurs déroutantes aux goûts locaux, bref une véritable réussite économique, humaine, qui a durablement transformé le paysage de la bouffe en Belgique.

A côté de ça, forcément on a vu naître une certaine unité, un certain conformisme dans cette cuisine italienne adaptée à la Belgique, avec des cartes parfois bien éloignées de la réalité Italienne d’Italie et souvent qui se copiaient entre elles. Avant, et ce depuis les années 70, c’était souvent scampis, escalopes, pâtes carbonara, bolognaise, parfois pesto ; on rajoutait souvent de la crème et on osait à peine faire des pâtes avec uniquement des légumes, tant nous, en Belgique, nous aimons la viande.

De nos jours, nombre de restaurants italiens sont montés en gamme, sourcent d’excellents produits, ont donc forcément augmenté leurs prix, cuisent les pâtes "al dente" et explorent un peu les différentes régions d’Italie et se copient entre eux au niveau des cartes pour aboutir à un nouveau conformisme de la restauration italienne, certes plus ambitieuse, mais on se balade toujours dans les mêmes recettes. Carpaccio qui s’améliore car on utilise de moins en moins de la viande congelée, nouvel incontournable que sont le vitello tonnato, mozzarella au lait de bufflonne à toutes les sauces et la sempiternelle burrata. Attention, tout ça c’est très bon, mais on aimerait ne pas tomber dessus partout !

Il y a aussi cette manie de vouloir proposer de la truffe sans beaucoup de truffes tout le temps grâce aux aides culinaires que sont les huiles parfumées à la truffe, tartufata et autres produits aromatisés. Là aussi, ces produits sont pas mal, assez adaptés à un usage domestique pour épater les amis, mais parfois fatigants au restaurant. Je remarque quand je voyage d’ailleurs que ces " dérives " sont aussi d’application en Italie !

Alors, avec beaucoup de respect pour le métier et d’amitié pour ces restaurants que l’on aime, on voudrait de temps en temps voir des plats régionaux qui, qui sait pourraient devenir de nouveaux standards ? Le " bollito misto " piémontais, le " peposo " toscan, les pâtes à l’ail géant, toujours de Toscane, la " tiella di Gaeta ", la " coda alla vaccinara " romaine, les gnocchis de semoule, romains aussi, les tortellinis faits maison, les " crescentine " de Toscane, les " fusilli al ferretto " des Pouilles, les " braciolette " de cheval, toujours des Pouilles etc. !

Cook As You Are avec Carlo De Pascale, le vendredi à 11h45 sur Classic 21, votre radio Rock’n’Pop.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Le beurre au lait cru, un médicament ?

Cook As You Are

Articles recommandés pour vous