Documentaires La Trois

Les règles : une révolution rouge est-elle en marche ?

© C. Productions

29 nov. 2022 à 05:51 - mise à jour 05 déc. 2022 à 07:46Temps de lecture3 min
Par Fanny Guéret

Des humoristes aux initiatives sur les réseaux sociaux, des influenceuses aux autrices, d’un coach sportif à un atelier mère-fille, les actions et prises de parole en public pour montrer et faire connaître les règles se sont multipliées ces dernières années. Le but ? Faire entrer cette période mensuelle particulière de la vie des femmes dans la normalité et lever ainsi ce vieux tabou qui met mal à l’aise.

Ah ce vieux tabou des règles qui nous a pourris la vie. Une période mensuelle qui prend beaucoup de place dans la vie des femmes puisqu’en moyenne, on arrive à 2250 jours, ce qui fait 6 longues années de sang qui coule. Mais comment ce tabou s’est-il construit ? Et les règles sont-elles encore gênantes aujourd’hui ? Peut-on en parler librement sans provoquer une sensation de dégoût ? Et pourquoi le sang des règles est-il dérangeant ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répond ce documentaire truffé de témoignages.

Une révolution en marche

La réalisatrice a observé que tout était en train de changer. On bascule depuis quelques années de ce que l’on a longtemps considéré comme une faiblesse vers une force, d’une honte vers une affirmation de soi et une (ré) appropriation de son corps. Cette vague rouge a démarré en 2020, lorsque, après de longues décennies, on a enfin arrêté de verser le fameux liquide bleu sur les serviettes hygiéniques dans les pubs pour montrer la réalité : le sang, le vrai, le rouge !

Le débat est arrivé aussi sur la place publique dans le contexte actuel de féminisme car du point de vue économique, ces protections coûtent cher aux femmes : elles dépenseraient environ 1800 euros au cours de leur vie en tampons et serviettes ! Souvenez-vous des manifestations de 2015 pour dénoncer la fameuse taxe tampon puisque ces produits n’étaient pas considérés comme de première nécessité. Les militantes ont finalement eu gain de cause : la taxe est réduite de 20 à 5,5%. Par contre leur prix n’a toujours pas baissé et la précarité menstruelle concerne 500 millions de femmes dans le monde.

Mais les protections classiques ont également suscité d’autres levées de boucliers, sur le plan sanitaire et environnemental cette fois. Elles peuvent s’avérer dangereuses pour la santé (allergies, chocs toxiques…) tout en étant une aberration écologique (6 kg de déchets par an par tête et combien de siècles pour leur décomposition ?). Alors de nouvelles alternatives de protection ont émergé, plus écologiques celles-ci, offrant autre chose que le duo classique serviettes/tampons. La culotte menstruelle est LA vraie révolution en matière de confort ces dernières années !

Règles, la fin d'un tabou?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’éclairage historique

Elise Thiebault est journaliste et a notamment publié "Ceci est mon sang". Dans le documentaire, elle remonte pour nous dans le temps : on apprend par exemple qu’il y a très longtemps, les femmes qui avaient leurs règles étaient considérées comme des divinités avec une sorte de superpouvoir qui amenait la vie, mais ça a sérieusement changé à l’Antiquité à cause d’un certain Hyppocrate qui va considérer ce sang comme nocif, on ne lui dit pas merci à celui-là !

Les femmes n’ont commencé à pouvoir utiliser une première protection périodique (pas du tout confortable évidemment) qu’à la fin du 19e siècle. Avant cela, elles superposaient les jupons et ne portaient pas de culottes durant cette période. C’est au sortir de la Première Guerre mondiale que les premières serviettes lavables font leur apparition. Quant aux tampons, l’histoire est bien sympathique aussi : inventés dans les années 30, il faudra du temps pour qu’ils connaissent du succès car à l’époque, introduire quelque chose dans son vagin est mal considéré ! Enfin, cela ne fait que 60 ans qu’ont été commercialisées les premières serviettes jetables industrielles.

 

Règles, la fin d'un tabou? Un documentaire à mettre devant les yeux de tous.tes ce lundi 5 décembre à 20h35 sur La Trois, et en replay sur Auvio pendant 90 jours.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous