RTBFPasser au contenu

Santé physique

Les règles changent la structure du cerveau des femmes à chaque cycle

Les règles changent la structure du cerveau des femmes à chaque cycle
28 févr. 2022 à 13:002 min
Par Chloé Rosier

Le cycle menstruel a des effets étranges sur les femmes : de la capacité à arrêter de fumer aux types de rêves, les règles ont un impact sur le corps mais également sur la structure même du cerveau.

Les règles et leurs effets sur le corps et l’humeur de la femme passionnent depuis l’Antiquité. Platon déjà avait une vision très poétique des douleurs menstruelles et des humeurs parfois changeantes qui les accompagnent : l’utérus serait triste de ne pas avoir enfanté.

Les ovaires aux commandes !

Si les idées (souvent masculines) pour expliquer les effets des règles sur les femmes sont plus fantaisistes les unes que les autres (l’utérus se baladerait dans le corps, perdu), une étude de 2021 prouve que le cerveau des femmes évolue pendant le cycle et lui offre des avantages plutôt intéressants.

Ce n’est pas l’utérus qui a la plus grande influence mais bien les ovaires. En effet, ils libèrent des œstrogènes et de la progestérone tout au long du cycle. Si leur but premier est d’épaissir la muqueuse de l’utérus pour accueillir le fœtus et de libérer l’ovule au bon moment, ils ont également des effets sur le cerveau et le comportement des femmes.

En 2002, une étude a été faite pour tenter de comprendre comment les fluctuations des taux d’œstrogènes affectent les femmes au cours de chaque cycle. Il en ressort que certaines capacités étaient meilleures ou moins bien en fonction du moment du cycle et donc de la quantité d’œstrogènes et de progestérone dans le corps. Par exemple, la perception spatiale est bien meilleure quand les niveaux d’hormones sont bas et les compétences verbales améliorées quand ils sont hauts.

Les hormones modifient l’hippocampe et l’amygdale

Les hormones ont une influence particulière sur deux régions spécifiques du cerveau : l’hippocampe et l’amygdale. L’hippocampe, qui est lié au stockage des souvenirs, des femmes est agrandi chaque mois quand les hormones sont plus présentes et permet ainsi aux femmes d'avoir une meilleure mémoire.

L’amygdale, qui nous aide à traiter les émotions et en particulier la peur, est également renforcée par les hormones, selon cette étude. Ce qui expliquerait pourquoi les femmes ont de meilleures compétences sociales et plus d'empathie.

Beaucoup pensent que ces changements, vus comme des avantages, seraient liés à l’évolution et permettraient une meilleure reproduction de l’espèce mais d’autres études prouvent que cela n’a pas d’influence sur la reproduction.

Plus de connexion entre les hémisphères

Une autre étude prouve que les deux parties du cerveau des femmes fonctionnent plus ensemble au moment du cycle où les hormones sont les plus présentes. On sait que les deux hémisphères du cerveau fonctionnent principalement pour des choses précises, chacun de leurs côtés. C’est également vrai pour les femmes mais, de manière générale, leurs deux parties fonctionnent plus en cohésion et ce, encore plus au moment où les œstrogènes et la progestérone sont les plus présents dans le corps.

Il est donc prouvé scientifiquement que les règles ont un effet sur le corps et sur les capacités des femmes, ce qui n’est pas une raison pour continuer à leur demander si elles ont leurs règles chaque fois qu’elles ne sont pas d’humeur à rire aux remarques sexistes.

Sur le même sujet

18 mai 2022 à 09:00
3 min
02 juin 2021 à 12:00
3 min

Articles recommandés pour vous