RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Les régimes "sans" : sont-ils vraiment bons pour la santé ?

Les régimes "sans" : sont-ils vraiment bons pour la santé ?

Sans lactose, sans sel, sans glucose… Certains régimes existent depuis toujours et dans certains cas, sont même à la mode. Mais sont-ils vraiment nécessaires et surtout, sont-ils bons pour la santé ? Faisons le point avec Véronique Liesse, nutritionniste-diététicienne et chroniqueuse dans "La Grande Forme."

Dans cet article, on va parler des régimes "sans" et des régimes "pauvres en." Ces régimes ont toujours existé, mais nombre d’entre eux sont totalement dépassés. Aujourd’hui, on se rend compte qu’être "extrême" n’est jamais bon. Il suffit parfois de simplement éviter les excès. L’exclusion de certains aliments est pertinente dans le cas des allergies : lorsque par exemple, on risque de faire un choc anaphylactique (ndlr : réaction allergique exacerbée) à un aliment. Dans ce cas, il faut bien évidemment totalement l’exclure. C’est également le cas pour les personnes atteintes de maladie cœliaque (ndlr : réaction immunitaire à la consommation de gluten) qui doivent totalement arrêter de consommer des aliments contenant du gluten, même en petites quantités.


►►► À lire aussi : Régime : 6 trucs et astuces pour en finir avec l’effet yoyo


Mais à l’heure actuelle, on voit naître des régimes dans lesquels on exclut des aliments et même des familles entières d’aliments. "Parfois avec des messages totalement infondés, incitant la totalité de la population à exclure des aliments" ajoute Véronique Liesse. Dans le cas du régime sans gluten par exemple, le débat est extrêmement complexe. Durant des années, on pensait que seules les personnes atteintes de maladies cœliaques devaient arrêter de manger du gluten. Mais aujourd’hui, on sait que des personnes non cœliaques peuvent être hypersensibles au gluten et présenter toute une série de troubles, même psychologiques. Et c’est une réalité scientifique, on parle "d’hypersensibilité non cœliaque au gluten." Mais ça ne veut pas dire que tout le monde doit arrêter d’en manger.

Les régimes "sans" : sont-ils vraiment bons pour la santé ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Selon Véronique Liesse, il y a deux dangers potentiels au régime sans gluten :

  • Le danger le plus évident est de remplacer les aliments contenant du gluten par des aliments sans gluten très transformés. Par exemple, du pain sans gluten qui serait à la farine de riz ou de maïs, car cela élève fortement la glycémie, ce qui n’est donc pas recommandé.

  • Le deuxième danger serait de retirer de son alimentation presque toutes les céréales et aliments qui en contiennent, et donc manquer de fibres, de certaines vitamines, minéraux etc.

Par contre, si quelqu’un mange des produits naturellement sans gluten et non transformés – riz, quinoa, sarrasin - en quantité suffisante, il n’y a pas de danger.

Quels sont les autres régimes "sans", qui ont la cote ?

  • Les régimes sans produits laitiers

Il y a pas mal de désinformation autour de ce régime. "J’encourage à ne pas en abuser certes, car les produits laitiers sont beaucoup plus transformés qu’avant" explique Véronique Liesse. Certaines personnes doivent les éviter, comme ceux et celles allergiques à la protéine de lait. Par contre, une personne intolérante au lactose peut manger du fromage à pâte dure, qui n’en contient pas. Les yaourts et fromages au lait cru ont un intérêt sur la santé du microbiote.

  • Le végétarisme

Il est globalement favorable à une bonne santé. La difficulté, c’est qu’il faut que ce régime soit accompagné par un professionnel de la santé, pour éviter les déficits. Beaucoup de personnes, en particulier des jeunes, arrêtent de manger de la viande sans appliquer les concepts élémentaires du végétarisme. A savoir : comment bien associer les familles alimentaires pour apporter suffisamment de protéines, par exemple. Ou encore, en ne compensant pas les éventuels déficits en nutriments. Ce qui peut avoir des conséquences très néfastes.


►►► À lire aussi : Méfiez-vous de ces régimes "rapides" très en vogue !


Globalement, toute éviction de familles alimentaires peut avoir des conséquences en termes de santé. Les régimes "sans" sont parfois justifiés, mais globalement trop généralisés. Les évictions alimentaires ne doivent se faire que quand c’est absolument nécessaire, et doivent être accompagnées par des professionnels de la santé, du moins dans un premier temps.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Articles recommandés pour vous