Hockey

Les Red Lions en demi-finale du Mondial de hockey : "On est en mission ici"

Florent Van Aubel après Belgique/Nouvelle-Zélande

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 janv. 2023 à 17:08Temps de lecture2 min
Par Lise Burion

La Belgique en demi-finale de Coupe du monde : c’est fait. Les Red Lions n’ont pas tremblé pour battre la Nouvelle-Zélande et se retrouver une nouvelle fois dans le dernier carré du Mondial de hockey.

Le capitaine Felix Denayer est évidemment fier de son équipe, qui n’est pas tombée dans le piège néo-zélandais comme l’Inde au tour précédent : "Un quart de finale en Coupe du monde, c’est toujours dur. La Nouvelle-Zélande avait déjà montré ses qualités contre l’Inde et a continué aujourd’hui aussi. On peut être fiers de notre match, même si on a connu des hauts et des bas, comme dans les autres matches mais c’est ça aussi le haut niveau. Et on a bien géré nos moments 'down'"

L’attaquant Florent Van Aubel, auteur du 2e but belge dans ce quart de finale contre la Nouvelle-Zélande, embraie : "Ce qu’on doit améliorer, c’est notre capacité à plier le match. On aurait dû marquer le 3-0. Mais l’important c’est d’avoir gagné." Les Kiwis ont poussé pour tenter de renverser le cours du match, mais les Belges n’ont pas plié, comme le confirme le capitaine : "On n’encaisse pas, c’est top. Ils auraient peut-être même mérité un petit but, et là on aurait pu souffrir, mais ça montre qu’on a aussi beaucoup d’expérience dans ces moments clés. Maintenant on va essayer de bien récupérer pour la demi-finale."
 

Mondial 2023 : Felix Denayer après Belgique/Nouvelle-Zélande (2-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Red Lions devront attendre avant de connaître le nom de leur adversaire, à l’issue du dernier quart de finale, disputé ce mercredi entre les Pays-Bas et la Corée du Sud. Et même si les surprises ont déjà été nombreuses dans le tournoi, les Belges s’attendent plutôt à retrouver nos voisins néerlandais, encore une fois. "Mais dans un Mondial, c’est comme ça, on doit battre toutes les grandes nations", souligne Van Aubel. "On va regarder le match et on étudiera ça à notre aise." Son capitaine confirme : "On sait qu’on devra jouer un gros match. C’est une demi-finale de Coupe du monde. On va analyser ce match, voir les détails et chercher s’il y a des opportunités…"

La fin du tournoi se disputera en tout cas sans Alexander Hendrickx, le meilleur artificier belge sur penalty corner, blessé au genou et forfait pour la suite de cette Coupe du monde. Un coup dur, mais pas insurmontable aux yeux de Felix Denayer. "C’est une perte, bien sûr. C’est un des meilleurs du monde, on ne sait pas le remplacer comme ça. Mais on a d’autres tireurs de top niveau. Ils ont montré encore aujourd’hui qu’on pouvait marquer sur pc, même sans Alex. (ndlr : Tom Boon a marqué sur cette phase de jeu contre la Nouvelle-Zélande) L’avantage, du coup, c’est que les autres équipes ne savent pas trop à quoi s’attendre. Nous, on a totale confiance en nos tireurs."

Les Red Lions sont en tout cas bel et bien tous sur la même longueur d’onde, comme le confirme Florent Van Aubel : "On a une mission ici, on veut créer l’Histoire. On essaie d’aller au-delà du hockey, ça se sent dans le groupe." Et son capitaine de conclure : "On a déjà relevé différents challenges dans ce tournoi avec les malades et les blessés. On a bien géré ça. Ça démontre une certaine expérience dans notre groupe. On peut être très fiers. On espère grandir à chaque match, monter en puissance, et jouer notre meilleur match pour la fin."

Red Lions : Qualifiés pour les demi-finales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous