RTBFPasser au contenu

Chronique Économique

Les propriétaires, boucs émissaires ou nouveaux spoliateurs ?

Chronique Economique

Réforme fiscale de l'immobilier : nuages noirs sur les propriétaires

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Il fait beau ce jeudi. Sauf pour les propriétaires qui voient des nuages sombres se profiler sur leur tête. Etre propriétaire aujourd’hui en Belgique, c’est prendre le risque d’être pointé du doigt par certains locataires et d’être considéré comme une vache à lait par l’Etat.

Aujourd’hui, il y a une réforme fiscale qui est en train d’être discutée au sein d’un groupe de travail dont personne ne connaît la composition, et dont les travaux sont d’une opacité digne de l’Union soviétique. Pour une démocratie comme la Belgique, ce qui étonne, c’est que personne ne s’en étonne. Des "experts" planchent sur notre fiscalité à notre insu et tout le monde trouve ça normal de ne pas être informé, hormis les bribes d’informations dévoilées par la presse ici ou là. Des bribes d’informations qui ne sont ni démenties ni confirmées, ce qui ajoute encore au désarroi.

Comme me le disait un ancien dirigeant d’entreprise, c’est proprement scandaleux. Car un entrepreneur, par exemple, n’est pas un trader. Il a besoin de se projeter dans l’avenir et d’avoir une vision fiscale à au moins 7 ans. Mais 7 ans, c’est deux fois un mandat d’un politique. C’est donc du long terme et ça ne l’intéresse pas, car il ne sera sans doute plus là.

Ce que l’on sait, ou croit savoir, de la réforme fiscale, c’est que l’immobilier sera davantage taxé

Sur le même sujet

24 juin 2022 à 06:30
3 min
22 juin 2022 à 12:06
4 min

Articles recommandés pour vous