On n'est pas des pigeons

Les prix du gaz et de l’électricité explosent

© gettyimages

06 sept. 2021 à 07:00 - mise à jour 06 sept. 2021 à 11:38Temps de lecture2 min
Par Olivier Corroenne

L’énergie nous offre les meilleurs services. Gaz et électricité permettent de cuisiner, de se chauffer, de s’éclairer, de se divertir… Mais depuis quelques temps, ces énergies nous jouent un mauvais tour !

Les prix ne cessent d’augmenter jusqu’à doubler la facture et même parfois, selon les cas, la tripler ! Que faire ? Réponses.

L’étude récente de la CREG

La CREG, la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz, a récemment sorti une étude sur le prix du gaz et de l’électricité en Belgique. Conclusion : les prix explosent ! Sur votre facture, cela concerne essentiellement le prix de l’énergie : soit 30% d’une facture électricité et environ 50% d’une facture de gaz naturel. La CREG a ainsi calculé les prix moyens des offres tarifaires des fournisseurs en Belgique. Par exemple, pour une facture d’électricité (3500 kWh/an) en 2020, de 814 euros, vous payerez cette année 1014 euros (+25%). Pour le gaz (23.260 kWh/an), si vous aviez déboursé 825 euros, vous devrez payer 1609 euros (+100%) … deux fois plus donc !

Comment réagir ?

Tout dépend du type de contrat que vous avez conclu avec votre fournisseur d’énergie. Deux cas de figure : soit vous disposez d’un contrat variable où le prix des énergies varie selon le prix du marché ou alors, vous avez un contrat fixe où le prix est constant tout au long de la durée du contrat.

J’avais un contrat variable pour le gaz et là, je vais payer trois fois ce que je devais payer l’année passée

Tout le monde est concerné. Julie Frère, porte parole de Test-Achats, aussi ! Elle nous confie : "Les prix ont explosé aussi sur ma facture. Malheureusement, j’habite à Bruxelles. J’avais un contrat variable pour le gaz et là, je vais payer trois fois ce que je devais payer l’année passée".

Contrat fixe

© RTBF

Que faire alors si on a un contrat fixe ? Réponse de Julie Frère, porte-parole de Test-Achats : "Au moment où les prix avaient chuté, on avait conseillé de conclure un contrat fixe pour vraiment bloquer un prix bas. Si on a réussi à le faire pour un contrat longue durée alors, surtout, on ne touche à rien. On sera protégé des hausses de prix. Par contre, si on a un contrat fixe qui arrive à échéance, on ne va pas avoir le choix, il va falloir comparer aussi bien les fournisseurs que les formules tarifaires et choisir la formule la moins chère du moment".

Contrat variable

Et si on a un contrat variable ? "On a l’hiver qui arrive et qui risque peut-être d’être froid… Le risque que les prix continuent d’augmenter est bien réel donc, on ne va peut-être pas conseiller d’opter pour du variable en l’occurrence, mais plutôt de bloquer un tarif fixe après avoir comparé les offres qui sont sur le marché et de réévaluer la situation dans trois, dans six mois, peut-être après la fin de l’hiver".

Comparer !

  • Test-Achats peut d’ailleurs vous aider à comparer les différentes offres des fournisseurs. Il propose un site dédié.
  • Vous pouvez aussi comparer sur les comparateurs des régulateurs régionaux (cwapebrugel) ainsi que sur le site de la Creg ou sur des sites privés que vous trouverez via votre moteur de recherche préféré.

Dans tous les cas, profitez des promotions (seulement valables si vous changez de fournisseur !) et, n’oubliez pas : vous pouvez toujours changer de contrat d’énergie à n’importe quel moment, sans frais, avec un préavis de quatre semaines.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Flambée du gaz : de combien votre facture énergétique va-t-elle augmenter ?

Economie

Le prix du gaz s’envole sur les marchés, la facture du consommateur belge flambe : pourquoi ? Que faire ?