RTBFPasser au contenu

Les poux ont trouvé un nouveau moyen de propagation chez les ados: les selfies

Avec la mode des selfies, les poux ont trouvé un nouveau moyen de passer de cheveux à cheveux.
06 juin 2018 à 08:451 min
Par Juliette Hariga

Après les années en primaire, vous pensiez en avoir fini avec les poux ? Eh bien, détrompez -vous ! Avec la mode des selfies, ces photos prises tête contre tête par les ados depuis leurs smartphones, les poux ont trouvé un nouveau moyen de passer de cheveux à cheveux.

A Namur, les infirmières des PMS et des centres de promotion de la santé à l'école sont désormais souvent appelées par les établissements pour venir dans les classes du secondaire.

Quand on leur demande comment ils se prennent en photo avec leurs smartphones, les adolescents nous répondent : "On se serre, on se colle. Un selfie, ce n’est forcément pas séparé ! C’est souvent tête contre tête (…) On n’a jamais pensé qu’on pouvait attraper des poux en faisant un selfie…"

Et pourtant, c'est le meilleur moyen de faire circuler les poux. Brigitte Collet est infirmière en médecine scolaire et va dans différentes écoles de Namur. "On voir réapparaître des poux. Et pour une seule et unique raison : ils font des selfies ou regardent leurs écrans à plusieurs… Pour cela, ils rapprochent l’un de l’autre et leurs cheveux se touchent."

Tous les élèves informés

Passer dans les classes, une situation délicate à cet âge, car il faut éviter de stigmatiser certains élèves. On ne va pas tout de suite vérifier les cheveux, on informe d'abord. "Tous les jeunes reçoivent chacun un papier d’information. Avant, seuls ceux qui avaient des poux en recevaient un. Et forcément, c’était stigmatisant…"

Une feuille avec des conseils pour se débarrasser des poux. "Bien se coiffer, utiliser des produits qui vont étouffer les poux et aussi attacher les longs cheveux, c’est très important !"

Les évictions sont rares, uniquement si les poux persistent malgré la séance d'information.

Stop aux poux ! Stop aux selfies, sans doute pas. Quoique… "Rien que d’en parler, ça me démange (rires) !"

Articles recommandés pour vous