Regions

Les pompiers belges se préparent à affronter des feux de forêt

07 août 2022 à 13:55Temps de lecture2 min
Par Véronique Fouya

En France, en Espagne, au Maroc, au Portugal… Les feux de forêt sont particulièrement dévastateurs cet été. La Belgique est encore épargnée mais les pompiers se préparent à cette éventualité. Ce matin, des hommes du feu de Alle-sur-Semois et de Gedinne menaient un exercice conjoint : il s’agissait de mettre en pratique une formation reçue en France au printemps dernier.

Un feu mobile et imprévisible

Un départ d’incendie en pleine forêt, avec une vitesse de propagation du feu de 300 km/h et une habitation à proximité… Les pompiers doivent rapidement évaluer la situation et prendre les bonnes décisions. Ce terrain d’exercice ne ressemble pas à leur pratique habituelle : en forêt, le feu est mobile, la progression des hommes et du matériel rendue difficile et aux dires du capitaine Dixheures, mieux vaut avoir un ou deux coups d’avance… Florian Baljé constate d’ailleurs de visu les difficultés qui se présentent à lui : " Le premier écueil, c’est de progresser dans une végétation assez dense et de hauteur moyenne, ensuite, il va falloir s’assurer d’avoir de l’eau en suffisance tout au long de l’opération pour protéger les hommes et être en capacité d’éteindre l’incendie". Faut-il prévoir des renforts ? Des moyens aériens ? Une ambulance est-elle nécessaire ? La simulation doit aussi permettre de répondre à toutes ces questions rapidement.

 

© Tous droits réservés

Des formations dispensées en France

Ces hommes ont été formés en France au printemps dernier par leurs collègues du Var qui ont soixante ans d’expérience. En Belgique, les premières formations spécifiques aux feux de forêt remontent à 2011 mais les inondations ont davantage mobilisé les pompiers. N’empêche, la planète brûle un peu partout et la Belgique pourrait être touchée elle aussi, probablement dans une moindre mesure comme le pense Stéphane Adant du Département Nature et Forêt : " La situation est très contrastée en Région wallonne entre les Fagnes et des régions plus feuillues comme ici, à Vresse-sur-Semois ; on a la chance d’avoir pas mal d’accès voirie un peu partout et une assez forte densité de population qui permet de détecter assez vite un départ d’incendie ; je suis assez perplexe par rapport au déclenchement de "méga" feux mais par contre on n’est pas à l’abri de très gros incidents favorisés par exemple par la pénétration touristique ; il y a donc un travail de prévention et de sensibilisation à effectuer."

Du matériel européen

La formation des pompiers belges est donc amorcée et du matériel adapté commence à être déployé comme des claies de portage, des sacs à dos permettant le transport de charges lourdes comme des tuyaux. Pas d’acquisition de canadairs en vue mais par contre des véhicules motorisés et répondant à des normes européennes viendront peu à peu sécuriser les interventions sur le terrain. Les officiers présents ce matin reprendront le chemin de la France à l’automne prochain pour approfondir leurs connaissances. Ils deviendront à leur tour formateurs pour leurs collègues.

Sur le même sujet

Le feu de forêt en Isère toujours pas fixé, 90 hectares détruits

Monde Europe

Articles recommandés pour vous