RTBFPasser au contenu

Un jour dans l'histoire

Les pirates, de vrais stéréotypes sur pattes (ou jambe de bois)

Un Jour dans l'Histoire

Les pirates, ces marins à qui les clichés collent à la peau ½

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Lorsque l’on imagine un pirate, on a toutes et tous à peu près la même image en tête : un homme avec un cache-œil, un crochet, une jambe de bois et un perroquet sur l’épaule. Jean-Marc Panis part à l’abordage de cette image d’Épinal et déconstruit le mythe du pirate avec ses invités : Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat, auteurs du roman graphique La République du crâne, et l’historien Fadi El Haje, afin de découvrir qui étaient réellement ces marins particuliers.

Pour tordre le cou aux préjugés que nous avons sur la piraterie, il est nécessaire de se plonger dans l’Histoire, et de dresser un portrait réaliste des pirates et de leur activité. Loin des clichés que sont Jack Sparrow, Rackham le Rouge ou le capitaine Crochet, les pirates, corsaires, flibustiers et autres boucaniers n’étaient pas vraiment les figures romantiques que l’on présente aujourd’hui dans la culture populaire. Ce sont avant tout des sortes des soldats qui ont été mis au ban de la société et qui doivent trouver un moyen de subsistance en faisant ce qu’ils savent faire : se battre.

La piraterie existe depuis bien avant la période dans laquelle on les présente toujours, et ne s’est pas uniquement répandue dans les Caraïbes et autres îles tropicales. Déjà durant l’Antiquité méditerranéenne, on trouve des pirates. Jules César lui-même fut, dans sa jeunesse, capturé par des pirates. En réalité, dès que le commerce maritime se développe, la piraterie se développe en parallèle. Les Antilles sont pourtant indissociables de l’image des pirates. C’est surtout que la zone est propice à la surveillance des voies commerciales coloniales qui relient l’Europe aux Amériques. C’est là qu’aura lieu, au XVIIIe siècle, ce qu’on va appeler l’âge d’or de la piraterie, une période qui va véritablement définir tous les codes de l’imaginaire liée à celle-ci.

Des pirates attaquent un vaisseau anglais
Des pirates attaquent un vaisseau anglais © Universal Images Group via Getty

La différence entre corsaire et pirate ? Le corsaire est mandaté par un Etat pour ramener du butin et affaiblir le commerce des Etats adverses. Il est reconnu comme soldat et ne peut s’en prendre aux navires des Etats qui ne sont pas ennemis. Le pirate est, en théorie, considéré comme illégal par tout le monde, puisqu’il s’attaque à tous les navires sans discernement. Mais il peut arriver qu’un pirate puisse devenir un corsaire de fait. Dans le cadre de la colonisation des Caraïbes par la France, l’Angleterre et la Hollande par exemple, des pirates locaux furent engagés pour tenter de déloger les occupants espagnols et portugais déjà présents. La frontière entre pirates et corsaires est très poreuse. Beaucoup de corsaires versent quant à eux dans la piraterie une fois que le souverain qui les engagés n’a plus besoin d’eux.

Sir Francis Drake, célèbre pirate à la solde d'Elisabeth Iere d'Angleterre.

Indéniablement, la piraterie a été l’instrument des grands conflits de l’époque, entre la reine d’Angleterre Elisabeth Ire et le roi d’Espagne Philippe II, ou lors de la guerre de succession d’Espagne au XVIIIe siècle. Elisabeth, par exemple, soutiendra officieusement des pirates anglais pour déstabiliser la marine espagnole rivale. Les pirates sont donc des soldats "masqués" au milieu des guerres européennes.

La vie de marin dans les Caraïbes n’est pas simple. L’espérance de vie n’est pas très élevée parmi les équipages. Les pirates naviguent dans un milieu violent, aux conditions sanitaires peu reluisantes. Lorsqu’il n’y a pas de navires à aborder, les hommes sont reclus sur des îlots déserts et s’ennuient. Pour tuer le temps, ils s’enivrent jusqu’à plus soif. Le cliché du pirate et de sa bouteille de rhum n’est pas sorti de nulle part : l’alcoolisme chez les marins est alors très élevé.

Et les femmes dans tout cela ? On n’en voit pas très souvent dans les équipages de cinéma ou de littérature. Soit elles attendent le retour de l’époux à la maison, soit elles sont demoiselles en détresse devant être sauvées par de charmants flibustiers. Pourtant, partout dans le monde, des femmes en armes ont bien été présentes sur les bateaux, certaines ont même été des cheffes en tant que telles, comme la reine Nzinga, souveraine d’un royaume dans l’actuel Angola.

Le monde fascinant de la piraterie a encore beaucoup de choses à nous apprendre, et beaucoup de clichés à démonter pour pouvoir se rapprocher de ce que furent réellement les pirates, des Caraïbes et d’ailleurs.

Le deuxième épisode d’Un jour dans l’Histoire consacré aux pirates

Un Jour dans l'Histoire

Les pirates, ces marins à qui les clichés collent à la peau 2/2

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

14 mai 2022 à 09:26
3 min

Articles recommandés pour vous