RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Les pilotes et le personnel de cabine de Brussels Airlines feront grève les 23, 24 et 25 juin

16 juin 2022 à 11:47 - mise à jour 16 juin 2022 à 16:41Temps de lecture3 min
Par Belga, édité par Anne Pollard et Estelle De Houck

Les pilotes et le personnel de cabine de Brussels Airlines feront grève les 23, 24 et 25 juin, ont annoncé jeudi à la compagnie aérienne les syndicats en front commun, après avoir déposé un préavis de grève pour les stewards et hôtesses. Les pilotes en avaient déjà fait de même vendredi dernier.

Ces derniers jours, la direction de Brussels Airlines avait soumis des contre-propositions aux syndicats dans le cadre de ce conflit social, avaient fait savoir mercredi les syndicats chrétien CNE et socialiste BBTK/Setca. Les représentants des travailleurs, qui devaient être consultés, ont finalement rejeté jeudi les textes qui leur ont été soumis.

Fin de la semaine dernière, les syndicats des pilotes de Brussels Airlines avaient déjà déposé en front commun un préavis de grève à durée illimitée. D’après une enquête récemment menée parmi les pilotes, 90% des sondés étaient d’ailleurs favorables à une action de grève.

J’estime que la probabilité qu’une solution soit encore trouvée est très faible

Du côté du personnel de cabine, une même enquête avait été lancée auprès des stewards et hôtesses après l’échec de la réunion de conciliation du début de la semaine passée. Ils ont donc décidé jeudi, malgré les dernières propositions, de déposer un préavis de grève à durée illimitée.

"J’estime que la probabilité qu’une solution soit encore trouvée est très faible", a commenté Tim Roelandt, du syndicat libéral ACLVB/CGSLB.

En manque de personnel

Parmi les problèmes pointés par les syndicats, il y a le manque de personnel. "Et pas seulement chez les navigants (pilotes et stewards)", précise Olivier Van Camp, délégué du syndicat socialiste SETCa/BBTK. "Pour le personnel au sol, dans l’aéroport, on constate aussi qu’il n’y a pas assez de personnel." Il regrette également la publication tardive des horaires de juillet, communiqués le 15 juin, ainsi que des manquements dans le paiement des salaires.

Les pilotes et le personnel de Brussels Airlines avaient déjà fait grève en décembre, pour protester contre une forte pression de travail mais aussi la non-indexation du plan cafétéria (budget pour les avantages extralégaux) des pilotes. Il s’agissait alors d’une grève de 24 heures. Selon les trois syndicats, rien n’a été fait pour résoudre les problèmes soulevés à ce moment et la situation ne s’est pas vraiment améliorée. "Cela fait un an qu’on discute, cela suffit !", a déclaré Olivier Van Camp ce jeudi, à la sortie d’une nouvelle rencontre avec la direction du groupe.

Alors, quelles solutions étaient aujourd'hui sur la table des négociations? La direction a proposé une prime aux travailleurs prêts à assurer l'ensemble de leur horaire cet été. "Mais ce n'est pas de l'argent qu'on demandait !", s'étonne Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. "Nous demandons des solutions structurelles qui offrent assez de temps de repos entre les prestations. Ce qui est pour l'instant exigé dans les horaires des travailleurs pour cette saison estivale, ce n'est pas tenable."

La direction avait déjà clairement indiqué qu’elle était prête à discuter de la charge de travail mais pas de l’indexation. Dans un récent courrier interne transmis au personnel, elle avait dit craindre que les revendications des pilotes n’entravent les projets de croissance de la compagnie aérienne.

Plus de 500 vols étaient prévus

Brussels Airlines a prévu 525 vols les 23, 24 et 25 juin prochains, les trois jours où le personnel de cabine et les pilotes souhaitent faire grève. La compagnie aérienne ignore encore combien de ces liaisons seront annulées et combien pourront être assurées et demande dès lors de la patience à ses clients. 

Le transporteur dit regretter l'impact de ces actions sur ses clients. "Nous ferons tout notre possible pour ajuster notre programme de vols dès que nous aurons une idée de la participation de notre équipage aux actions de grève", précise ainsi Brussels Airlines.

La compagnie informera tous les passagers voyageant les 23, 24 et 25 juin de l'état de leur vol et, si nécessaire, des autres possibilités de voyage, assure-t-elle encore. Elle demande aux passagers d'être patients et de ne pas appeler son Service Center pour le moment, car elle ne dispose pas encore de cette information. Ceux qui ont réservé par l'intermédiaire d'un tour-opérateur ou d'une agence de voyage (en ligne) sont, eux, invités à contacter leur agence.

En raison de la manifestation nationale et des conséquences sur les opérations à Brussels Airport, Brussels Airlines a par ailleurs décidé de supprimer la moitié de ses vols prévus lundi prochain.

Articles recommandés pour vous