RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Les pieds dans l’eau, le cresson ne craint pas la chaleur

Hervé Gergay, producteur de cresson, à Omal, depuis 36 ans.

Le cresson se porte bien malgré la météo aride

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La sécheresse que nous connaissons pour le moment n’a pas de conséquences sur la production de cresson. Hervé Gergay, producteur de cresson, à Omal, explique : "Nous avons eu de très bonnes réserves d’eau dans l’arrière-saison de 2021. Au début de cette année, nous avons également enregistré de nombreuses pluies qui ont remis les nappes à niveau. Il ne faut pas que la sécheresse dure encore des mois. Il faudra aussi un hiver humide pour refaire des réserves".

Les pieds dans l’eau

Les pieds dans l’eau, Hervé Gergay prépare des bottes de cresson depuis 36 ans dans la plus grande cressonnière de Wallonie. Les rayons de soleil sont très positifs pour cette culture de plein air qui grandit dans l’eau. Un produit qui se cultive toute l’année. Hervé Gergay poursuit : "Pour nos semis, c’est très positif puisque la germination est plus rapide sauf en juin quand le cresson va fleurir. Cela dit, s’il monte en fleurs, il ne sera pas commercialisé".

Pas de problème d’alimentation

C’est une source, le Faux Geer, qui alimente les tunnels de production. L’évolution du climat préoccupe Hervé Gergay qui a commencé à travailler dans le secteur du cresson dès l’âge de 13 ans. "Dans la Hesbaye, les nappes d’eau sont très bonnes. Je n’ai pas d’inquiétudes pour les dix prochaines années. Le climat va jouer un grand rôle et l’eau va devenir une richesse", conclut l’infatigable producteur.

De la truite avec du cresson, un plat pas cher

Le cresson fraîchement coupé nous l’avons présenté à Christian Claes, chef de cuisine au restaurant "Le Petit-Axhe" situé à Waremme à deux pas de la cressonnière. Aux fourneaux depuis trente-cinq ans, le cuisinier commente : "Les bottes sont magnifiques. Le cuisinier doit sentir, goûter. C’est très important. D’ailleurs les cuisiniers sont un peu enveloppés car ils aiment bien manger. Ils aiment faire la fête. Le cresson d’Omal, c’est un produit simple qu’il faut accommoder simplement. C’est de la top qualité. C’est parfait".

Voilà donc un plat populaire qui va réveiller les papilles gustatives. Christian Claes poursuit : "Comme le cresson, la truite est issue de l’eau, un milieu nature. Avec un peu de pommes, du piment d’Espelette, du jus de citron, de l’huile d’olive, c’est un plat qui va très bien avec le temps de saison".

A Omal, Hervé Gergay, est à la recherche d'un repreneur. Avis aux entrepreneurs, amateurs de cresson.

Christian Claes, chef de cuisine, au restaurant "Le Petit-Axhe" à Waremme.
Christian Claes, chef de cuisine, au restaurant "Le Petit-Axhe" à Waremme. Photo Marc Mélon – RTBF
De la truite avec du cresson, c’est le plat populaire que le patron du restaurant "Le Petit-Axhe", Christian Claes, propose.
De la truite avec du cresson, c’est le plat populaire que le patron du restaurant "Le Petit-Axhe", Christian Claes, propose. Photo Marc Mélon – RTBF

Articles recommandés pour vous