RTBFPasser au contenu

Les personnes en situation d'illettrisme davantage isolées durant le confinement

"Les oubliés du numérique", la nouvelle campagne de sensibilisation de Lire et Ecrire.
07 sept. 2020 à 15:59 - mise à jour 07 sept. 2020 à 15:592 min
Par Nicolas GUIDI

A l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, le mouvement "lire et écrire" a décidé de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation. Intitulée "les oubliés du numérique", cette nouvelle action entend pointer du doigt un constat : les personnes en situation d’illettrisme sont parfois moins familiarisées avec les outils numériques.

La période de confinement n’a pas été bénéfique pour une partie de la population. Les personnes illettrées ont rencontré davantage de difficultés et notamment face aux outils numériques. C’est le cas de Céline, 52 ans. "Cela a été très compliqué pour moi. J’étais très seule durant cette période. Aujourd’hui, les gens utilisent facilement les ordinateurs mais moi, j’éprouve beaucoup de difficultés avec ces outils. Un jour, j’ai voulu acheter un billet de bus via un automate. Je n’y suis pas parvenue et personne n’a voulu m’aider", explique-t-elle. Tout comme Céline, les personnes confrontée à l'illettrisme peuvent se retrouver bien seules dans certaines situation. Outre le fait de déchiffrer difficilement les mots, certains n’ont pas la possibilité de s’offrir un ordinateur et une connexion internet. Dans un monde où le numérique prend une place de plus en plus importante, "lire et écrire" souhaite changer les choses rapidement. "Ce que nous revendiquons, c’est un plan ambitieux qui puisse donner l’opportunité à toute la population d’avoir accès au numérique tant au niveau matériel, qu’au niveau de l’usage", explique Rita Stilmant, la directrice de "lire et écrire" Luxembourg. Pour rompre l’isolement et dénoncer cette situation, "lire et écrire" a réalisé une série de capsules vidéo mettant en scène Rosa, une jeune femme faisant face à la numérisation de notre société.

Des locaux devenus trop étroits

Avec les nouvelles mesures sanitaires, imposées par la crise du coronavirus, les associations comme "lire et écrire" doivent, elles aussi, s’adapter. Mais parfois, ces changements empêchent les formateurs d’exercer leur fonction dans de bonnes conditions. "Lors du déconfinement, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait tout un protocole à respecter pour contrer la propagation du coronavirus. Avec la distanciation sociale, nos espaces actuels ne sont plus en mesure d’accueillir les apprenants qui fréquentaient nos locaux antérieurement", se désole Rita Stilmant. En Province de Luxembourg, cette année, environ 300 personnes suivent les formations proposées par "lire et écrire", le "miroir vagabond" et le "centre alpha". Ces deux autres organismes connaissent, eux aussi, des difficultés similaires. A noter qu’il existe aussi un numéro d’aide mis en place par le mouvement "lire et écrire", il s’agit de 0800/99.139

Sur le même sujet

22 déc. 2021 à 10:24
1 min

Articles recommandés pour vous