Nations League - Foot

Les Pays-Bas infligent une véritable correction à des Diables Rouges apathiques (1-4)

02 juin 2022 à 23:58 - mise à jour 03 juin 2022 à 20:44Temps de lecture2 min
Par Jâd El Nakadi

Une gifle ! Opposée aux Pays-Bas ce vendredi soir à l’occasion de la première journée de la Ligue des Nations, la Belgique a été balayée par des Oranjes beaucoup plus entreprenants (1-4). Une animation offensive proche du néant, une défense complètement dépassée : les Diables n’ont jamais existé dans cette partie. Le but de Michy Batshuayi en toute fin de match n’effacera pas la piètre prestation des Belges qui n’auront pas le choix de se reprendre face à la Pologne dès le 8 juin prochain.

Une latte… et puis c’est tout

Romelu Lukaku, touché à la cheville après un duel avec Nathan Aké.
Romelu Lukaku, touché à la cheville après un duel avec Nathan Aké. © Belga

Les Diables Rouges sont de retour aux affaires ! Ils nous avaient quittés sur une victoire claire et nette face au Burkina Faso en mars dernier (3-0), les revoilà sur la pelouse du stade Roi Baudouin pour affronter nos voisins hollandais. À l’occasion de la 128e rencontre officielle entre ces deux nations, Eden Hazard, titulaire au coup d’envoi, s’est offert un joli record. Capitaine de la Belgique pour la 52e fois, le joueur du Real Madrid devance désormais l’ancien recordman Jan Ceulemans (51).

Alors qu’il n’avait plus débuté un match depuis le 23 janvier, Hazard est à l’origine de la première grosse opportunité de la partie. Sur son flanc gauche, le numéro 10 centre pour Lukaku qui ne parvient pas à emmener le ballon. Le cuir revient néanmoins dans les pieds de Castagne qui, sans se poser de questions, arme une frappe du gauche. Cillessen est largement battu mais le tir du joueur de Leicester s’écrase sur la latte adverse (13').

Cette énorme occasion sera finalement la dernière des Belges en première période. Les Diables subissent et Mignolet, titulaire en l’absence de Courtois, maintient la Belgique dans la partie grâce à une magnifique parade face à Berghuis (16'). Dans la foulée, Depay, libre de tout marquage dans le grand rectangle, prend le temps de contrôler et envoie un missile juste à côté du but du portier brugeois. Les Belges peuvent souffler !

Malmenée, la Belgique connaît une période compliquée et va également perdre son meilleur buteur. Après un contact avec Aké, Lukaku s’écroule, se tient la cheville et cède finalement sa place à Trossard (27'). Premier coup dur pour des Diables qui semblent petit à petit sortir de leur match. Les occasions s’enchaînent pour les Oranjes et après les tentatives de Blind et Klassen, Bergwijn ouvre logiquement le score d’une belle frappe lointaine (0-1, 40').

Les Diables Rouges se font une dernière petite frayeur en fin de première mi-temps lorsque l’arbitre accorde un penalty aux Hollandais avant de revenir sur sa décision avec l’aide du VAR.

Circulez, il n’y a rien à voir !

Memphis Depay aura fait souffrir la défense des Diables Rouges.
Memphis Depay aura fait souffrir la défense des Diables Rouges. © Belga

On s’attendait à une réaction belge après avoir été totalement dominé en première période, il n’en sera rien. Sept petites minutes suffisent aux Pays-Bas pour creuser l’écart des pieds de Depay, qui profite d’une énième perte de balle de Boyata pour crucifier Mignolet. 0-2 puis 0-3 pour les Pays-Bas ! Cette fois, c’est au tour de Dumfries de tromper le malheureux Mignolet, abandonné par sa défense et par l'ensemble de son équipe depuis le début de la partie.

Les Diables, complètement dépassés par des Hollandais beaucoup plus entreprenants, encaissent un dernier but synonyme de grosse claque. Depay s’offre un doublé pour le plus grand malheur des Diables Rouges (0-4, 65').

Finalement, après 70 minutes de jeu, la Belgique émerge de son sommeil. De Bruyne tente d’abord sa chance, puis Castagne, qui avait déjà trouvé la latte en première période, voit son but annulé pour un hors-jeu. Dans la foulée, Mertens, monté à la pause, touche à son tour le montant de Cillessen.

Dans le temps additionnel, Batshuayi, un des seuls Diables à s’être mis en évidence ce soir, sauve l’honneur de la Belgique (1-4, 90+2'). Ou en tout cas, ce qu’il en reste...

Loading...

Sur le même sujet

Clément Tainmont après la défaite des Diables Rouges : "Le trois arrière est vieillissant, il faut trouver par qui les remplacer"

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous