Regions Liège

Les négociations sociales sont entrées dans le vif du sujet, à la Fabrique Nationale

Comment le FN va-t-elle passer l’année 2023, qui s’annonce en perte ? Ça se discute…

© Michel Gretry

Step by step, c’est en quelque sorte la méthode de discussions qui s’applique à la FN : des mesures à envisager par phases. Le conseil d’entreprise de ce jeudi a essentiellement concerné un plan de prépensions. Depuis longtemps, les syndicats réclament des aménagements de fin de carrières, ils ne sont donc pas opposés, par principe, à ce genre de départs, pour autant que les conditions soient correctes. Désormais, la direction est également demandeuse. Un accord semble pouvoir se dégager rapidement. La pyramide des âges laisse entrevoir un potentiel de cent quarante travailleurs concernés, toutes catégories concernées, mais sur base volontaire.

Selon le "succès", il est dès à présent évident que ces désengagements ne suffiront pas tout à fait ou pas du tout. La suite ? Du chômage économique. Selon nos informations, il faut évidemment une autorisation du ministère de l’emploi : elle a été sollicitée. Cette manière de partager le travail a les faveurs du front commun si elle touche à la fois les ouvriers les employés et les cadres de façon équilibrée, parce qu’elle permettrait de limiter fortement le nombre des contractuels à durée déterminée qui seraient interrompus. Mais ce n’est pas exclu, même si ce point n’a pas été abordé en détail. La prochaine séance, c’est pour ce lundi.

Gianni Angelucci, FGTB

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les jeunes toujours chez leurs parents : Livia Dushkoff "J'ai fait augmenter la moyenne"

Supers Nanas

Articles recommandés pour vous