RTBFPasser au contenu

Pop-up - Culture Web

Les musées d’art de Vienne débarquent sur "OnlyFans" pour y poster des photos d’œuvres d’art censurées sur les réseaux sociaux traditionnels

Les musées d’art de Vienne débarquent sur "OnlyFans" pour y poster des photos d’œuvres d’art censurées sur les réseaux sociaux traditionnels
Loading...

OnlyFans est connu pour être "LE" réseau social du porno. Il diffuse en effet, des photos et vidéo comme sur les autres réseaux sociaux, sauf que le contenu sur OnlyFans est en grande partie à caractère pornographique. Etrange nouvelle donc que des musées de Vienne s’y soient inscrits en nombre sous un même compte…

Etrange nouvelle, vraiment ? Les musées de Vienne qui ont décidé de rejoindre OnlyFans l’ont en réalité fait pour contourner la censure des réseaux sociaux traditionnels. Sur Instagram, Facebook et Tik Tok, de nombreuses photos d’œuvres d’art contenant de la nudité ont été censurées.

"Vienne se déshabille sur OnlyFans" ("Vienna strips on OnlyFans") est donc le nom du compte lancé par une série de musées de la capitale autrichienne. "Il est injuste et frustrant qu’on ne puisse pas utiliser ces œuvres sur des outils de promotion aussi puissants que les réseaux sociaux" explique Helena Hartlauer, porte-parole de l’Office de Tourisme de Vienne dans un article du Guardian"Notre initiative marketing n’est pas la solution ultime à cette relation problématique qui existe entre le monde de l’art et les réseaux sociaux, mais nous nous battons pour nos valeurs et nos convictions" a ajouté Helena Hartlauer.

Les musées participant au compte OnlyFans ont effectivement été placés sur "liste noire" par Instagram, Facebook ou encore Tik Tok pour avoir publié du contenu jugé "obscène". Quel est le contenu mis en cause par les réseaux sociaux ? En 2018 par exemple, Facebook a supprimé une photo postée par le Muséeum d’histoire naturelle de Vienne. Sur celle-ci, on pouvait y voir la "Venus de Willendorf", une statuette du Paléolithique représentant le corps nu d’une femme. En juillet dernier, rebelote : cette fois-ci c’est le compte Tik Tok du musée Albertina qui a carrément été suspendu après avoir publié des photos de l’artiste Japonais Nobuyoshi Araki. Raison de la suppression du compte ? Sur l’une des photos, on pouvait y apercevoir un bout de sein féminin.

Sur OnlyFans, les abonnements sont payants, raison pour laquelle l’office du Tourisme de Vienne va proposer des avantages aux abonnés : "Les premiers abonnés au " Contenu 18 + de Vienne " sur OnlyFans recevront soit une Vienna City Card, soit un billet d’entrée pour voir l’une des œuvres en personne." explique Helena Hartlaueur au Guardian.

Les institutions muséales et les artistes contemporains sont nombreux à dénoncer la censure qu’ils subissent sur les réseaux sociaux. Récemment, nous vous parlions de cette photographe installée à Bruxelles, dont le travail est régulièrement censuré par Instagram et Facebook. Nous vous invitons à relire son témoignage ici.

Une actualité repérée par nos confrères du Guardian.

Sur le même sujet

31 déc. 2021 à 08:54
1 min
24 déc. 2021 à 11:39
2 min

Articles recommandés pour vous