Regions

Les libraires namurois et l’Intime Festival : une histoire d’amour…

Les libraires Papyrus et Point Virgule

© Christine Pinchart

5000 spectateurs ont arpenté les couloirs du Théâtre de Namur ce week-end, pour partager des moments de lecture et d’échange autour de la littérature, du cinéma, des arts plastiques…

Des moments intimes qui ont résonné au plus profond de nos émotions. Ces textes, qu’ils soient classiques ou contemporains nous ont rappelé que la littérature est un champ infini, ancré dans notre propre histoire. Un texte, une phrase, un mot qui ébranle ou rassérène mais offre de se sentir vivant.

Parmi les moments de ferveur du festival, le "Journal de Namur" d’Edouard Baer, où quelques Namurois des plus audacieux, ont osé une lecture, un minishow, une chanson, ou une menterie, comme Arthur, molon engagé dans la Société Royale Moncrabeau.

Depuis dix ans, le festival et les libraires namurois sont inséparables. Les lecteurs les plus assidus, veulent préparer leur festival et choisissent leurs lectures à travers son programme. Les autres se laissent bercer par leurs découvertes et reviennent vers les libraires, avec un goût de trop peu.

Anouk a créé Point Virgule avec son frère, il y a plus de 20 ans. Un métier de passion, et de plaisir, qui s’inscrit dans l’échange et le partage avec le lecteur.

Rencontre avec Anouk Delcourt…

Anouk Delcourt au micro de Christine Pinchart

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous