RTBFPasser au contenu

Ecologie

Les immeubles en bois, une alternative écologique adoptée aux quatre coins du monde

Les immeubles en bois, une alternative écologique adoptée aux quatre coins du monde.
05 mai 2022 à 08:003 min
Par RTBF avec AFP

Des gratte-ciel en bois commencent à sortir de terre un peu partout dans le monde. Le bois représente une alternative plus respectueuse de l'environnement que les traditionnelles structures en béton. Et de nouvelles méthodes de constructions permettent désormais aux immeubles d'être de plus en plus hauts.

Des chantiers moins chers, moins longs et moins émetteurs de CO2

Au bord du lac Mjøsa en Norvège se dresse l'immeuble en bois le plus haut du monde. Avec ses 85,4 mètres, la tour "Mjøstårnet incarne le futur de la conception d'immeubles. Le bois d'ingénierie, ou bois massif, en constitue sa structure principale. Comme cet immeuble livré en 2019, de plus en plus de gratte-ciel en bois frôlent les nuages à travers le monde.

En Suède, en Autriche, en Suisse, en Angleterre mais aussi aux Etats-Unis et en Australie, les bâtiments en bois poussent de plus en plus. Plusieurs raisons expliquent cette tendance. Ce matériau représenterait une alternative écologique puissante pour l'industrie du bâtiment.

Plus respectueux de l'environnement, le bois permet de remplacer le béton et l'acier, les matériaux les plus utilisés mais gros émetteurs de dioxyde de carbone.

La fabrication de ciment et de béton serait responsable d'environ 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Selon le dernier rapport du Giec, le bois comme matériau de construction peut être jusqu'à trente fois moins intensif en CO2 que le béton et des centaines voire des milliers de fois moins que l'acier.

Par ailleurs, construire des bâtiments en bois permet de réduire les coûts de construction et même la durée du chantier. The Stadthaus à Londres, un immeuble de neuf étages composé de bureaux et de logements a été construit en 49 semaines, soit cinq mois de moins qu'un bâtiment équivalent construit en béton et acier. Il a au passage permis d'économiser plus de 300 tonnes de CO2 par rapport à un bâtiment conventionnel.

Bois massif : qu'est-ce que c'est ?

Le bois massif est issu de la masse d'un arbre. Ni dégrossi ni raboté, le matériau ne subit à priori pas de transformation. Derrière ce terme se cache en réalité une multitude de formes, dont le bois lamellé-croisé (CLT), qui a permis d'ouvrir le champ des possibles dans la construction. Le CLT s'obtient avec des planches plates collées ensemble en couches perpendiculaires. En empilant les planches de cette façon, on peut créer de grandes dalles qui serviront de plancher, de plafond, de murs voire de bâtiments entiers.

Apparue dans les années 90 en Autriche, où la sylviculture de résineux est très répandue, cette technique a gagné l'Europe dans les années 2000. Désormais, elle commence à être utilisée aux Etats-Unis et au Canada pour construire des bâtiments plus grands et plus hauts. On voit fleurir dans les grandes villes nord-américaines des projets de gratte-ciel comme à Milwaukee, où une tour d'appartements de 25 étages appelée Ascent, haute de 86 mètres, devrait être terminée cet été. Elle dépasserait ainsi le record de la tour norvégienne.

Une gestion forestière respectueuse des écosystèmes

Malgré ces nombreux avantages écologiques, la construction de bâtiments en bois rencontre quelques réticences. Certaines personnes s'interrogent sur les ressources nécessaires pour produire ce type de matériau.

L'industrie du bois de construction peut entraîner "la plantation d'arbres à grande échelle sélectionnés pour pousser rapidement", écrivait le journaliste Jim Robbins dans la revue Yale Environment en 2019. Cette méthode peut conduire à une occupation constante et un appauvrissement de l'écosystème. L'utilisation du bois dans le bâtiment nécessite une bonne protection et une bonne gestion des forêts pour ne pas nuire, à terme, à l'environnement.

Selon l'architecte américain Michael Green, cité dans un article de Vox, il faudrait environ treize minutes à 20 forêts nord-américaines pour produire collectivement suffisamment de bois pour un immeuble de vingt étages !

Sur le même sujet

il y a 8 heures
5 min
31 mai 2022 à 19:16
3 min

Articles recommandés pour vous