RTBFPasser au contenu

Belgique

Les honoraires des médecins indexés de 2% au 1er juin

Les honoraires des médecins indexés de 2% au 1er juin
12 mai 2022 à 13:121 min
Par RTBF INFO avec Belga

Une indexation de 2% des honoraires des médecins interviendra le 1er juin 2022, a annoncé jeudi l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) dans un communiqué de presse.

Cette indexation intermédiaire fait suite aux négociations de l'accord médico-mutualiste 2022-2023. L'Absym avait alors interpellé l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) sur l'indexation de 0,71%, qui ne tenait pas compte du taux d'inflation de décembre 2021 mais accusait plutôt un retard de 6 mois.

"Nous avons été entendus et le conseil des ministres a approuvé vendredi dernier un budget supplémentaire unique de 207 millions d'euros pour soutenir les prestataires de soins de santé pendant la forte hausse de l'inflation", poursuit l'Absym.

Sur ce montant total, 112 millions d'euros sont destinés aux médecins, ce qui représente une indexation intermédiaire de 2% des honoraires des médecins au 1er juin 2022.

"Il s'agit d'un prélèvement anticipé sur la masse d'indexation pour 2023, qui est transféré au budget 2022", explique l'association. "En principe, l'indexation de 2% est appliquée de manière linéaire, mais le Conseil général de l'Inami, qui doit encore approuver la décision, pourrait encore autoriser une dérogation motivée."

Index inférieur en 2023

L'Absym précise que les médecins bénéficieront toutefois par conséquent d'un index inférieur en 2023. "Si l'indice-santé pour 2023 est en ce moment fixé à 8%, une indexation supplémentaire de 6% suivra début de 2023, et sera appliquée de manière sélective", ajoute-t-elle.

Le prélèvement anticipé sur la masse d'indexation de 2023 figure dans un avant-projet de loi budgétaire qui est actuellement soumis à l'avis du Conseil d'État. Cette indexation intermédiaire intervient à la demande de l'Absym, qui a soulevé le problème à plusieurs reprises, notamment dans une lettre adressée au Premier ministre Alexander De Croo et aux vice-premiers ministres en mars.

L'Absym déclare apprécier l'intervention du gouvernement, mais pointe qu'elle n'est pas suffisante pour compenser entièrement la perte pour les médecins.

Sur le même sujet

12 mai 2022 à 17:24
2 min
04 mai 2022 à 09:03
2 min

Articles recommandés pour vous