Belgique

Les gens du voyage installés illégalement dans le parc d’affaire de Braine-l’Alleud ont quitté leur campement pour un autre terrain

© RTBF

29 juil. 2022 à 13:36 - mise à jour 29 juil. 2022 à 16:01Temps de lecture1 min
Par Anthony Roberfroid avec Belga

Les gens du voyage, installés illégalement dans le parc d’affaire de Braine-l’Alleud depuis dimanche, sont en train de quitter leur campement illégal. Selon notre journaliste sur place, la quasi-totalité des occupants ont évacué les lieux et ce, sans heurt. Ils n’ont par contre pas été très loin puisque les caravanes ont pris la direction d’un autre terrain toujours situé sur la commune de Braine-l’Alleud. Cette fois l’occupation est légale : une convention avec le propriétaire l’autorise pour une durée d’une semaine. Cette solution temporaire a été trouvée grâce à un dialogue constructif entre les autorités et la communauté. Elle permet une sortie de crise en douceur.

Pour rappel, hier, le SA Parc de l’Alliance, qui exploite le parc d’affaire du même nom à Braine-l’Alleud, avait obtenu une ordonnance de référé exigeant que les gens du voyage qui s’y étaient installés illégalement sur sa propriété, depuis dimanche soir, quittent les lieux.

La commune de Braine-l’Alleud, qui estimait que cette situation représentait un danger pour la sécurité publique, s’était jointe à la procédure. Une centaine de caravanes et de véhicules avaient été installés sans la moindre autorisation dans les pelouses du parc d’affaires.

Les occupants avaient raccordé leurs caravanes aux cabines électriques, aux poteaux d’éclairage ainsi qu’aux bouches à incendies. L’ordonnance rendue par la présidente faisant fonction du tribunal de première instance leur donnait 24 heures pour quitter les lieux, sous peine d’une astreinte de 250 euros par jour d’occupation et par personne.

L’ordonnance a été signifiée dans l’après-midi de jeudi aux gens du voyage, et le bourgmestre de Braine-l’Alleud Vincent Scourneau avait rencontré sur place des représentants du campement. Il leur avait fait part de sa détermination à faire exécuter, dans le délai fixé, l’ordonnance rendue par la justice.

Sur le même sujet

Braine-l'Alleud : une ordonnance condamne des gens du voyage à lever leur camp illégal

Vidéo

Braine-l’Alleud : commune et propriétaire privé saisissent la justice contre l’installation surprise des gens du voyage au Parc de l’Alliance

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous