Les funérailles de Marie-Rose Morel divisent le Nord et le Sud

Foule nombreuse devant la cathédrale d'Anvers
14 févr. 2011 à 06:10 - mise à jour 14 févr. 2011 à 06:10Temps de lecture1 min
Par Mireille Smekens
Pourquoi une telle émotion en Flandre ?

Il y a ce fameux phénomène des BV, Bekende Vlamingen, Flamands connus. Une partie de la presse flamande suit quotidiennement les faits et gestes de vedettes mais aussi de personnalités politiques qui, pour certaines d'entre elles, acceptent ce jeu.

Marie-Rose Morel a fait partie de ces BV. Miss Flandre, jolie jeune femme, membre de la N-VA devenue ensuite membre du parti d'extrême-droite, le Vlaams Belang, une femme aux convictions flamandes radicales.

En outre, son long combat contre le cancer, un combat suivi semaine après semaine, l'a propulsée au rang de Flamande très connue.

Le cordon sanitaire vis-à-vis de l'extrême-droite a été franchi, ce que ne comprend pas le monde francophone.

Les Flamands, eux, ne comprennent pas que les francophones ne comprennent pas.

Pis, ils accusent la presse francophone et surtout la RTBF d'avoir nié le chagrin, détourné ce chagrin. Un scandale, disent certains.

Le journal télévisé signale pour sa part en être resté à l'analyse des faits. C'est aussi l'étonnement face au phénomène des Flamands connus et aussi face à une forme de banalisation de l'extrême-droite.

La presse flamande est virulente

Comme Het Nieuwsblad qui explique que la Belgique francophone trouve cette compassion déplacée.

Het Belang parle d'incompréhension wallonne.

Mais Het Laatste Nieuws est le plus virulent, le seul à y consacrer son édito, sous le titre "Un scandale absolu".

Une phrase : "La solidarité va dans les deux sens".

C'est plus que de l'argent pour les chômeurs ou les allocations pour les malades. Cela veut aussi dire que les deux côtés doivent partager les émotions et les sentiments profonds de l'autre.

Terminons par cet avis de Jean Quatremer, journaliste de Libération en poste à Bruxelles : la maladie puis la mort doivent-elles faire oublier l'idéologie du cher disparu ?

 

Michel Lagase

Articles recommandés pour vous