On n'est pas des pigeons

Les frais funéraires, on en parle

26 oct. 2021 à 15:50Temps de lecture2 min
Par On n'est pas des pigeons

A une semaine de la Toussaint, la question vient à l'esprit: combien coûtent des funérailles ?

Denis Fontaine, entrepreneur de pompes funèbres à Gilly, dans la région de Charleroi, confirme que c'est une période de l'année particulière: les familles abordent ensemble le sujet et les entreprises de pompes funèbres sont appelées à entretenir pierres tombales et accessoires dans les cimetières.

La mort en chiffres

Thibaut nous en donne une série:

- 110 000 décès par an en moyenne en Belgique; 127 000 en 2020, année tragique, marquée par la pandémie meurtrière

- 60% des Belges choisissent la crémation (plus populaire en Flandre qu'en Wallonie)

- on répertorie 860 entreprises de pompes funèbres sur notre territoire

- le prix moyen des obsèques s'élève à 5 000 euros

- le chiffre d'affaires du secteur des pompes funèbres est d'environ 550 millions d'euros

Des réponses à des questions que tout un chacun se pose

Denis Fontaine note que les pierres tombales moins onéreuses viennent en des temps normaux de France, de Chine ou d'Inde. En ces temps post-confinement, où les problèmes d'approvisionnement et de pénurie de matériaux venant de l'étranger se posent de façon criante, les entreprises vont se diriger vers des achats en Europe.

L'inhumation est moins chère que la crémation si on parle de l'enterrement proprement dit et qu'on se passe de pierre tombale.

Une incinération coûte au niveau de la crémation, 670 euros.

Si le défunt a signé un contrat de funérailles de son vivant, cela signifie-t-il que la famille n'aura plus de frais ? Non, insiste Denis Fontaine. En effet, personne ne peut tout prévoir. Le contrat est établi en fonction de ce que le signataire sait le jour où il signe le contrat. Impossible, par exemple, de prédire l'endroit où on se trouvera le jour de son décès. Si le décès a lieu à l'étranger par exemple, il y aura des frais de transport non prévisibles.

Une assurance décès n'assure pas un service, mais une somme d'argent. Ce qui implique que si les frais des obsèques dépassent la somme mise de côté, la famille devra en supporter les coûts.

Le poste de la main d'oeuvre, c'est-à-dire la rémunération des porteurs, est très élevé.

Il est obligatoire de passer par une entreprise de pompes funèbres pour enterrer un défunt. Le transport du corps doit être effectué dans un corbillard par une entreprise agréée qui respectera les règles établies par la loi.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous