Cinéma

Les fictions locales ont été les plus regardées à la TV en Europe en 2021

Avec quatre fictions en haut de classement, dont la série comico-policère "HPI" en première position, TF1 se distingue.

© Photographie bbernard / Shutterstock

Les fictions produites localement ont dominé les audiences de cette catégorie de programmes dans plusieurs pays européens, dont la France, en 2021, selon une étude du régulateur des médias publiée jeudi.

Le top 10 français de l’an passé est ainsi "intégralement composé de fictions produites localement", à l’image des classements italien, allemand et britannique, indique l’Arcom dans une enquête réalisée avec des données de Glance, le service international de Médiamétrie.

Jusqu’en 2016, ce palmarès "était composé pour moitié de fictions américaines et britanniques et, de 2017 à 2019, deux à trois séries américaines (y) figuraient", rappelle le régulateur de l’audiovisuel et du numérique.

Avec quatre fictions en haut de classement, dont la série comico-policère "HPI" en première position, TF1 se distingue mais, "après des années de forte domination", le groupe privé doit désormais compter avec la concurrence du service public.

Sur les 20 meilleures audiences de fiction, 11 ont été réalisées par des programmes de France Télévisions, notamment par les séries "Capitaine Marleau" (5e) et "Meurtres à…", confirmant la trajectoire entamée en 2020 par le service public français.

Ailleurs en Europe, "la fiction audiovisuelle n’occupe toutefois pas la même place", relève l’étude de l’Arcom, qui a analysé les meilleures audiences du genre à la télévision en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Celle-ci "apparaît moins attractive" en Espagne, qui fait figure d’exception par rapport aux autres pays étudiés, avec un top 10 composé majoritairement de téléfilms peu récents et importés, diffusés le week-end dans l’après-midi.

La fiction la plus performante de 2021 a ainsi réuni 6% des téléspectateurs, contre 15% en moyenne dans les autres pays étudiés.

Un point commun entre les cinq pays analysés : un retour à la baisse des durées d’écoute individuelle de la télévision qui avaient bondi durant la pandémie en 2020.

Si cet indicateur dépasse légèrement son niveau de 2019 en Italie (4h09), en France (3h39) et en Allemagne (3h33), ce n’est pas le cas en Espagne (-27 minutes à 3h30), ni au Royaume-Uni (-19 minutes à 2h53), pays les moins consommateurs de télévision.

Articles recommandés pour vous