RTBFPasser au contenu

Monde

Les eurodéputés veulent augmenter leur budget mensuel de personnel

Les eurodéputés veulent augmenter leur budget mensuel de personnel
29 avr. 2015 à 18:24 - mise à jour 29 avr. 2015 à 19:411 min
Par Belga News

Le Parti populaire européen (PPE) et les sociaux-démocrates (S&D) avaient appelé à une augmentation de l'indemnisation forfaitaire que les eurodéputés reçoivent pour payer le salaire de leurs collaborateurs. La proposition rencontre une certaine opposition, mais l'indemnisation n'a plus été adaptée depuis 2011, plaident des représentants des deux principaux groupes politiques du Parlement, et le Parlement a vu sa charge de travail augmenter depuis l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne.

Il a finalement été convenu d'augmenter le budget de 21 379 à 22 879 euros par mois. Gérard Deprez a couplé cette augmentation à des conditions strictes: les crédits ne seront libérés qu'après que le Bureau du Parlement aura adopté de nouvelles règles qui renforcent le nombre de collaborateurs accrédités et limitent le nombre de collaborateurs locaux. Ceux-ci ne travaillent pas au Parlement, mais dans l'arrondissement électoral du député.

La plupart des eurodéputés belges ont voté contre l'augmentation de budget. "L'Union européenne lance avec cela un mauvais signal en ces temps difficiles d'économies budgétaires", a déclaré l'eurodéputé N-VA Sander Loones. "Malgré une crise socio-économique dramatique qui fait trembler l'Europe sur ses fondations, nombre de mes collègues semblent hélas vivre dans une tour d'ivoire", regrette pour sa part Bart Staes (Groen).

L'augmentation de budget pour les collaborateurs a finalement été approuvée par une majorité du PPE, des S&D et des libéraux. Le CD&V, le sp.a et l'Open Vld sont allés à l'encontre de la ligne du groupe et ont voté un amendement pour recaler l'augmentation. Ecolo, le PS et le cdH ont également voté cet amendement pour rejeter l'augmentation. Seul le MR l'a approuvée.

Les députés de tous les partis, sauf Ecolo, ont soutenu le rapport de Gérard Deprez dans le vote final. Gérard Deprez estime les dépenses opérationnelles pour l'an prochain à 1,82 milliard d'euros, une augmentation de 1,6% par rapport à cette année. Le Parlement a aussi prévu de débloquer 15 millions d'euros pour renforcer la sécurisation des bâtiments et développer la cybersécurité.

Belga

Articles recommandés pour vous