RTBFPasser au contenu

Monde

Les Etats où se joue l'élection présidentielle américaine

Les Etats où se joue l'élection présidentielle américaine
06 oct. 2008 à 12:503 min
Par RTBF

En théorie, il est possible de devenir président des Etats Unis, avec moins de voix, globalement, que son rival, mais avec quelques victoires dans des endroits stratégiques. Ce n'est pas vrai seulement en théorie: ce cas de figure s'est produit pour le premier mandat de Georges W Bush. Voici quelques Etats où l'affrontement Obama McCain, cette fois, devrait réellement se jouer.


- La Floride (27 grands électeurs) est depuis toujours très incertaine. Les victoires républicaines, dans les dernières élections, s'y sont plusieurs fois jouées à moins d'1% d'écart. Le candidat démocrate devrait peiner à rassembler les suffrages des retraités, notamment des anciens militaires, nombreux à se reposer sous ces latitudes.

- L'Ohio (20 grands électeurs) a connu un résultat très serré, la fois dernière. Pour l'emporter, il faudrait "faire le plein" des voix de son camp. Or, les nombreux ouvriers de cette zone industrielle défendent souvent des valeurs américaines très traditionnelles. Un climat racisme larvé pourrait détourner l'électorat populaire du parti démocrate.


- La Pennsylvanie (21 grands électeurs) est voisine de l'Etat de l'Ohio. Ses réalités sociologiques sont proches. Et, pour exactement les mêmes raisons, les républicains espèrent la faire basculer, même si, depuis près de vingt ans, elle a toujours accordé ses faveurs au candidat démocrate.


- La Virginie (13 grands électeurs) est réputée très à droite. Mais, depuis quelques années, elle a connu une évolution démographique fulgurante. Des jeunes se sont inscrits sur les listes, et pourraient renverser la tendance habituelle. Un bémol, cependant: les églises évangélistes sont très actives dans cette région, de quoi sans doute calmer les inquiétudes des conservateurs.

- Le Nouveau Mexique (5 grands électeurs) se caractérise par une grande alternance, au fil des élections présidentielles...Il compte une forte minorité hispanique. Lors des primaires, elle a été très courtisée par Hillary Clinton, et le report des voix démocrates vers Barack Obama est loin d'être garanti...

- Le Wisconsin (10 grands électeurs) est traditionnellement démocrate. Mais depuis le début de ce siècle, cette avance n'a pas dépassé 1%. C'est un Etat caractérisé par un électorat féminin. Et les électrices d'Hillary Clinton ne vont peut-être pas pardonner à Barack Obama de s'être dressé sur le chemin de leur favorite

- Le Missouri  (11 grands électeurs). Cet Etat du centre des Etats-Unis, est un État pivot lors des élections présidentielles américaines. Concentré de l'Amérique, ses votes correspondent généralement au vote national et sont donc un bon indicateur du résultat final. Ainsi cet état a-t-il choisi le vainqueur à chaque élection présidentielle du siècle passé -à l'exception de 1956- 2000 et 2004. Selon le site RealClearPolitics (RCP), qui compile les sondages, les deux candidats sont dans un mouchoir de poche avec un léger avantage pour John McCain. 

De l'importance du vote"répulsif"....
En fait, au fil de ces états des lieux, il apparaît que le résultat risque fort de se jouer, non sur l'adhésion à un ou l'autre candidat, mais par choix négatif. . Les commentateurs politiques américains ont forgé des néologismes, pour rendre compte des ces réalités: il parlent de "McCainocrats", pour désigner les électeurs habituellement démocrates qui votent républicain, parce qu'ils trouvent Obama trop jeune, trop noir ou trop centriste; et de "Obamacans", contraction de Obama et Republicans, pour le phénomène inverse. Ces deux tendances, selon diverses études et divers sondages, devraient, approximativement, s'équilibrer autour de 10 ou 12 %....


Une autre inconnue subsiste, au-delà de toutes ces considérations: depuis deux ans, depuis les dernières élections législatives partielles, de nombreux nouveaux électeurs se sont inscrits sur les listes ( pour rappel, le vote n'est pas obligatoire). Deux millions de démocrates en plus, près d'un demi million de républicains en moins. Mais il n'est pas dit que ce renouvellement se traduise par de réelles mobilisations, et par des bulletins dans les urnes......

 

Articles recommandés pour vous