RTBFPasser au contenu

Football

Les Diables en 2026 : peut-être pas si décevants que ça ?! – "Je l’avais dit, bordel"

Le Capitaine des Diables rouges Eden Hazard célèbre la médaille de bronze à la Coupe du Monde 2018, sur la Grand-Place de Bruxelles avec les supporters belges

On en parle beaucoup, déjà, l’après Qatar 2022 inquiète les supporters des Diables rouges. Plusieurs cadres seront retraités ou proches de la fin de carrière internationale : Thomas Vermaelen, Jan Vertonghen, Dries Mertens, Toby Alderweireld, peut-être également Axel Witsel, Eden Hazard, ou d’autres ?

On a beau dire qu’elle n’a rien gagné, cette génération dorée a tout de même forgé quelques exploits et signé des records belges tout simplement historiques. Et les esprits les plus chagrins prédisent les vaches maigres après les grasses.

La relève belge est-elle si pauvre que cela, l’horizon est-il si sombre ?

Charles De Ketelaere avec l'Equipe nationale belge de football, contre le Pays de Galles à Cardiff

Nous avons posé la question à notre consultant Philippe Albert, dont on sait qu’il ne manie jamais la langue de bois.

"Il y a trois ou quatre ans, vous m’auriez parlé de l’avenir de l’Equipe nationale, j’aurais été très pessimiste. Ici je le suis beaucoup moins.

"Il y a des jeunes joueurs de talent qui reviennent au 1er plan après avoir eu une période difficile, comme Yari Verschaeren par exemple, ou Jérémy Doku. Il y a des promesses comme Charles Deketelaere, ou des Diablotins comme Loïs Openda (Vitesse Arnhem) ou Amadou Onana (Losc). Et ceux qui s’épanouissent de plus en plus dans les championnats voisins : Arthur Theate (Bologne), Albert Sambi Lokonga (Arsenal), Alexis Saelemaekers (Milan AC), notamment. Cela me rend optimiste.

J’ai confiance en Roberto Martinez, parce qu’il est tellement impliqué, et pas seulement autour des Diables. Je rappelle qu’il est aussi Directeur Technique à la Fédération, et qu’il chapeaute l’ensemble du football belge pour les équipes nationales. Il s’est aussi investi au niveau des jeunes, et les effets se voient déjà clairement, notamment dans leur état d’esprit. Sa collaboration avec Jacky Mathijssen pour gérer au mieux les Diablotins est remarquable et porte ses fruits, il a posé les fondations de l’équipe qui devra succéder à l’actuelle".

Pour rappel, le prochain stage des Diables au mois de mars sera exclusivement réservé aux joueurs totalisant moins de 50 sélections, une belle occasion pour donner du temps de jeu aux jeunes et aux "seconds couteaux".

Génération sous-estimée versus Génération dorée

Il y a quelques mois, à notre micro, Albert Sambi Lokonga parlait de "génération sous-estimée", par comparaison avec la "génération dorée", en soulignant que l’avantage était alors de pouvoir surprendre positivement puisqu’on n’attendrait pas grand-chose d’elle. Notre consultant sait pertinemment bien que le flambeau sera lourd pour nos futurs cadres.

"Bien sûr, des joueurs de classe mondiale comme Eden Hazard, Romelu Lukaku, Thibaut Courtois ou Kevin De Bruyne, il n’y en a pas à chaque génération, et ce sera difficile de faire aussi bien. Mais je suis moins pessimiste qu’avant".

Et si en 2026 les Diables se qualifient pour la demi-finale de la Coupe du Monde, le fidèle consultant de la RTBF pourra s’écrier "Je l’avais dit, Bordel….!".

Articles recommandés pour vous