Monde Afrique

Les députés allemands reconnaissent le "génocide" des Yazidis par le groupe État islamique

Des milliers de Yézidis piégés dans les montagnes de Sinjar alors qu'ils tentaient d'échapper aux forces de l'État islamique (EI), sont secourus par les forces peshmerga kurdes et l'unité de protection du peuple (YPG) à Mossoul, en Irak, le 09 août 2014.

© Getty Images

19 janv. 2023 à 14:13Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Les députés allemands ont adopté jeudi une motion reconnaissant le "génocide" commis en 2014 contre la minorité kurdophone des Yazidis dans le nord-ouest de l'Irak par le groupe jihadiste État islamique (EI).

L'ensemble des députés présents ont voté en faveur de ce texte, présenté par la coalition au pouvoir et l'opposition conservatrice CDU, reconnaissant le "génocide" dont ont été victimes "plus de 5.000" membres de la minorité.

"En tant que société, en tant que politiciens, notre mission est non seulement de reconnaître, mais aussi de rendre justice aux victimes", a salué la ministre des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à la tribune du Bundestag, devant de nombreux membres d'ONG yazidies présents dans la tribune.

La Belgique avait déjà passé le pas

La Belgique et l'Australie ont déjà effectué une telle reconnaissance, selon une source parlementaire allemande. Même chose pour les Pays-Bas, selon une association défendant les droits des Yazidis.

"Mais l'importance de la reconnaissance allemande réside dans le fait qu'elle comprend des mesures visant à éliminer les conséquences du génocide", a estimé dans un communiqué le militant Mirza Dinnayi, ardent défenseur de la cause yazidie.

Le texte du Bundestag formule en effet une série de demandes au gouvernement allemand, des poursuites judiciaires contre les suspects en Allemagne au soutien financier à la collecte de preuves en Irak en passant par un soutien à la reconstruction des colonies yazidies détruites.

L'Allemagne, où vit une des plus importantes communautés yazidies, est l'un des rares pays à s'être saisi judiciairement des exactions commises par l'EI contre cette minorité.

En novembre dernier, la justice allemande a ainsi condamné un jihadiste irakien pour "génocide" de la minorité yazidie, une première au monde saluée par la prix Nobel de la paix, Nadia Murad, comme "une victoire" pour la reconnaissance des exactions commises par l'EI.

Une Allemande, membre présumée du groupe EI, est actuellement jugée à Coblence, dans l'ouest du pays, pour des persécutions contre une Yazidie réduite en esclavage en Irak et Syrie entre 2016 et 2019.

Une équipe d'enquête spéciale de l'ONU avait annoncé en mai 2021 avoir recueilli la "preuve claire et convaincante" qu'un génocide a été commis par les jihadistes contre les Yazidis.

Recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous