RTBFPasser au contenu

Sur un air de cinéma

Les débuts du compositeur belge Peter Baert à Hollywood

Les débuts du compositeur belge Peter Baert à Hollywood

Véritable conte de fées, pour le compositeur belge, Peter Baert qui signe une partition convaincante pour le film, The Water Man, premier long-métrage de l’acteur et producteur d’origine britannique, Daniel OYELOWO, dont l’interprétation du révérend Martin Luther King dans "Selma" lui vaut une nomination au Golden Globe du meilleur acteur en 2015. Peter Baert est l’invité de Sur un air de cinéma.

Conte de fées ? Peut-être ! Mais rien n’arrive jamais par hasard, et il faut laisser le hasard venir à soi en le provoquant quelque peu. C’est ce qu’à fait Peter Baert en se lançant dans l’aventure grâce à une rencontre fortuite à Londres avec Daniel Oyelowo.

Le sujet du film intéressait notre compositeur, et tout naturellement, Peter Baert s’est lancé dans l’aventure en envoyant une démo au réalisateur qui sans hésiter, l’a choisi, même si au départ, les producteurs hollywoodiens avaient misé sur un autre compositeur.

La musique de "The Water Man" est un mélange d’orchestre classique, de piano, de percussions et d’électronique. Peter Baert a estimé que la partition devait suivre le voyage du personnage principal Gunner, le jeune garçon, qui partait en quête dans les bois pour sauver sa mère malade et trouver le "water man". Il a traité les cris et les soupirs de "l’homme d’eau" à travers de longs retards, des outils modulaires et des échos de bande pour créer "The Water Man Synth". Lorsque David Oyelowo a proposé une énergie maternelle pour être présent dans la musique, Peter Baert a travaillé avec un chanteur, qui a un timbre similaire de la mère (Rosario Dawson), et a créé "The Mother Synth".

De ses inspirations musicales, Peter Baert raconte : "L’histoire sincère de The Water Man m’a ramené à deux périodes de ma vie. Le premier m’a rappelé mon enfance, jouer dans le quartier avec mes amis, et aller à l’aventure dans une forêt voisine. La seconde m’a ramenée à un jour de 2008 où ma mère et moi avons découvert le diagnostic de son cancer du pancréas. Elle a survécu 6 mois. À un moment donné pendant le processus de composition, la musique m’a trouvé, et a collé à l’écran. Et cette belle histoire reflète ce que j’ai vécu dans la vraie vie, à savoir qu’il est parfois préférable de lâcher prise et de chérir le temps qui nous reste."

Le film, The Water Man est déjà sorti aux Etats-Unis, et sortira en juillet sur Netflix. Pour sa sortie en salle chez nous, cela reste encore un mystère.

Apportant une architecture sonore particulière dans un ensemble diversifié d’œuvres couvrant le cinéma, la télévision et la publicité, les talents du compositeur englobent également l’orchestration, la musique électronique et la production musicale. En 2006, il crée avec son épouse, le studio d’enregistrement "Raygun" qui se situe à Bruxelles.

Peter Baert a choisi l’émission Sur un air de cinéma pour le lancement de sa bande originale sortie en même temps que le film chez Lakeshore records.

Sur le même sujet

20 déc. 2021 à 14:48
2 min
06 déc. 2021 à 12:34
2 min

Articles recommandés pour vous